","$smiley"); $smiley = str_replace(":-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(tss)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(close)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":o","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-o","","$smiley"); $smiley = str_replace("lol","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pascontent)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":~.","","$smiley"); $smiley = str_replace("8)","","$smiley"); $smiley = str_replace("8-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleche)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(coeur)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(!)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(?)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(nuke)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(ninja)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(euh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(wako)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":(","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-(","","$smiley"); $smiley = str_replace("(namour)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rolleyes)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":D","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-D","","$smiley"); $smiley = str_replace(";)","","$smiley"); $smiley = str_replace(";-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(siffle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mad)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(hum)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bizoo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(gateau)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(photo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(inginf)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleures)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(i)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(kdo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chat)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(note)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rose)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rosefanee)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rougir)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(honteux)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(larme)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fiou)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mouton)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(huh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(innocent)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zzz)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(trefle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(aveugle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zorro)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(shuriken)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(magie)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pirate)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(diable)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(noel)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(alien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(angel)","","$smiley"); return $smiley; } ?> Un dieu en culotte courte ... « Science-fiction

Un dieu en culotte courte ...
Un dieu en culotte courte ...
Puni pour avoir abusé de ses pouvoirs, le dieu responsable de la terre est chargé d'une mission ...




 Page 1 sur 1
Participations 1 √† 3 sur 3  <<  >> 


 May 14 octobre 2007 Envoie un message √† May Voir le profil de May
Son stylo en main, Simon regarde l'encre tracer des petits motifs tortueux sur la page blanche de son journal. Bien sûr qu'il pourrait le faire par simple pensée, mais il est puni ... Une semaine sans pouvoir et une mission sur terre pour une période indéfinie ... La poisse !

....................

Dimanche 14 octobre 2007. (Première page du journal)

Connaissez-vous une histoire qui finit bien, je veux dire vraiment bien !? Pas un truc du genre ils restèrent mariés quarante-cinq ans sans divorcer, pour leurs enfants et arrivèrent à la retraite en piteux état mais vivants et heureux de gagner le peu d'argent pour lequel ils n'avaient eu de cesse d'économiser.
Ne prenant des vacances que chez des amis ou dans la famille afin de pouvoir assurer les études de leurs charmants bambins qui, dès que possible, s'en allèrent au loin. Oubliant les anniversaires de leurs parents, pourtant adorés ... Mais n'oubliant pas de venir se mettre les pieds sous la table pour les fêtes de Noël.

Non ! Rien de tout ça ... Une vraie belle fin, dans le plus pur style des films à l'eau de rose. Où les amants ne vieillissent jamais, ne ronflent pas et s'aiment passionnément jusqu'à ce que la voix Off dise : « Coupez ! ».

Vous n'en connaissez pas ? Rassurez-vous, moi non plus ! Vous n'allez donc pas être déçu en apprenant que l'histoire que je vais vous compter, finit mal, très mal. Que rien de beau ne sortira des lignes qui s'étalent sous vos yeux interrogateurs ... Et ce, pour une simple et bonne raison, j'ai tout fait pour que les personnages de ce récit en bavent le plus possible, faites-moi confiance, j'ai des années de métier.

Catastrophes en séries, accidents, décès, maladies, tromperies ... Voici, si l'on peut dire, mes compétences professionnelles, ma formation, mon domaine de prédilection, ma VOCATION.
Vous êtes hésitant ... Je vous sens intrigués, curieux d'en apprendre plus, n'est-ce pas !?
Ah, la curiosité ...

Mais ne nous dispersons pas. Chaque chose en son temps. Et comme dirait « On », n'abusons pas des bonnes choses ... Enfin pas tout de suite ... Faisons d'abord connaissance !

L'impatience se devant d'être récompensée, je vais vous mettre sur la voie : Vous me sollicitez sans cesse et pourtant passez, sans le savoir, votre vie à me combattre.
Je suis ... Je suis ... Personne pour tenter le coup !? Bon ... Votre démon intérieur, votre malchance, votre poisse, votre destinée, ... Et vous savez quoi, j'ai même un petit nom que vous connaissez tous, appelez moi ... DIEU ... Tout simplement !

Et puisque nous sommes entre nous, juste une question, certes un peu personnelle, je l'avoue mais bien légitime cependant ... Jamais vous n'arrêtez de geindre, de vous plaindre, de larmoyer !?
Des centaines et des centaines d'années que j'entends vos reproches, vos malédictions et malgré tout cela, vous continuez avec vos demandes de miracles, vos vúux en pagaille ... Vous êtes formidables ! Si, si, je suis réellement fan ...
Pensez vous sincèrement que la toute puissance qui fait ma réputation ne peut rien contre vos petits maux de tous les jours ? Foutaise ! Pour la dernière fois ... Je suis l'unique responsable du gâchis de vos pauvres existences !

Alors que vous m'attribuez les plus nobles des intentions, je vous plonge dans le désespoir le plus sombre. Allant jusqu'à vous pousser au suicide dans mes meilleurs jours.
Des décennies d'ennui avec pour seule distraction, des générations de petits humains plus crédules les uns que les autres ... Vous pourriez me plaindre pour changer !

Aller ... Assez tergiversé ! L'histoire que je vais vous raconter est celle des deux plus grands idiots que la terre ait porté jusqu'à présent : Adam et Eve.
J'avoue avoir connu à leurs côtés, mes plus grands instants d'hilarité et mes plus beaux coups d'éclats.
Et soyons bon prince, j'irais presque jusqu'à les remercier pour cette popularité qui est la mienne à ce jour !

Il était une fois ...

.......................

Refermant son journal intime d'un mouvement rageur, Simon se tourne vers la femme qu'il se doit d'appeler « Mère » durant le reste de sa mission et qui se tient dans l'entrebâillement de la porte de sa chambre. Pourquoi fallait-il que ça tombe sur lui !? Il y en a plein des dieux qui auraient été ravis de remplir cette tâche à sa place ! Bon, ok, il a fait une légère boulette mais anéantir un pays entier avec le nouveau virus fraîchement créé, était vraiment trop tentant.

« Oui mère !? »

« Nous passons à table Simon ... Va te laver les mains ! »

Bouillonnent intérieurement, il imagine les pires horreurs à son égard mais c'est sur sourire ambigu qu'il lui répond, de sa voix d'enfant aiguë et agaçante ...

« Oui mère, j'y vais de suite ! »

Oh ils vont s'en mordre les doigts ! Cette petite famille respectable ne sera plus, bientôt, qu'un tas d'ordures jeté en pâture à la presse du monde entier... L'équilibre. Vous avez rompu l'équilibre universel, vous allez sacrément le regretter !

 Tcharno 17 octobre 2007 Envoie un message √† Tcharno Voir le profil de Tcharno
Les mains encore humides, Simon se hisse sur sa chaise. Sa mère le rapproche de la table et lui attache d'autorité, une serviette aux motifs enfantins autour du cou. L'oeil de l'enfant contient toute la noirceur du monde alors qu'il regarde sa non-génitrice, poser sur la table une poële garnie de ce qui semble être de la poix jaune, ainsi que la chair d'un quelconque animal terrestre baignant dans son jus.

"Je n'ai pas très faim, mère, je préfère retourner dans ma chambre pour faire mes devoirs, tente t-il avec la malice du serpent du jardin d'Eden.
- Taratata, tu dois manger ! En plus tu adores la purée, dit-elle en lui administrant une louche de cette mixture étrange, qui vient former comme un étron fumant au milieu de son assiette.
Le créateur comprend instinctivement, qu'il se trouve dans un cas de figure, où toutes ses requêtes et objections n'auront aucune suite.
- Satané instinct maternel !, fulmine t-il, contrarié de se retrouver pris au piège de sa propre création.
Résigné, il observe ce magma, et commence à le sculpter avec sa fourchette.
Lui faisant prendre la forme de continents, dans son for intérieur il énonce :
- Au commencement, était la terre, et... l'assiette.
Versant un peu de sauce de viande dans son plat :
- Dieu appela la purée, terre, et l'amas de sauce, mer, et il vit que celà avait l'air infâme.
- Que la terre produise des animaux morts selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres. Et cela fut, quand joignant le geste à la pensée, il se saisit du plat de viande, sous le regard attendri de sa "mère".

Puis Dieu se dit: "Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance...non je plaisante ! qu'il y ait des noirs, qu'il y ait des blancs, et que tous se sentent étrangers les uns aux autres" pour illustrer ses pensées il usa du moulin à poivre et de la salière.

Contemplant sa création, il se dit qu'il allait bien s'amuser le 7ème jour en ajoutant les épidémies, les catastrophes naturelles, les maladies génétiques... freiné dans son élan, il blémit en voyant arriver la cavalière de l'apocalypse armée d'une cuillère, lui administrer de force, par petites bouchées, des bouts de monde immondes...

 May 19 octobre 2007 Envoie un message √† May Voir le profil de May
Une fois l'Afrique engloutie ... Les catastrophes retombant toujours aux mêmes endroits ... Simon reprend, d'un mouvement d'humeur, le commandement de sa fourchette et du même coup, de son estomac.

« Je sais manger tout seul ! Mère ... »

Sur un soupire navré, la rouquine ... Ah oui, j'avais oublié ce léger détail ! La rouquine, je disais donc, semble déposer les armes et se penche vers son fils, d'un air préoccupé ...

« Que t'arrive-t-il Simon ? Cela fait plusieurs jours que tu me sembles ... Comment dire ? Différent ! C'est cela, différent et préoccupé ! Tu me le dirais si quelque chose n'allait pas !? »

Ecoeurant ! Mielleux à souhait ! Et j'en passe ... Que répondre à ça !? Mais bien évidement pauvre gourde ... D'ailleurs si tu pouvais m'aider à reprendre forme non humaine, à me débarrasser de cette enveloppe qui pue, de ces vêtements peu dignes de l'être que je suis et dans l'élan, réussir à te faire taire en allant te pendre dans le bureau de l'infâme carpette qui te sert de mari, tu m'en verrais rayonnant ! Oui. Parfait !

« Je suis juste un peu fatigué et je n'ai pas très faim ! »

Désolant ... Mais d'ici peu, les choses iraient bien mieux ! Oh oui ... Un peu de temps et beaucoup de méchanceté, c'est tout ce qui faudrait à cette charmante famille pour retrouver le chemin de la raison !
Discrètement, Simon file un coup de pied au chat qui passe entre ses jambes sous la table ...
Le cri de l'animal est démesuré au vu du coup reçu et l'enfant s'en amuse.

Asmodée, n'exagère pas, je ne t'ai rien fait encore !

Sa mère lui adresse un regard de reproche, alors qu'il prend son air le plus angélique.

« Je n'ai rien fait ! »

« C'est toi qui a voulu le garder l'autre jour ... Ton père t'a dit qu'il risquait d'être sauvage, nous ne connaissons rien de lui ! »

Sauvage !? Je vais te montrer ce que c'est que d'être sauvage moi, dans quelques temps !





Attention: Tu n'es pas identifié, seuls les auteurs peuvent participer.
Je veux m'inscrire maintenant.
Je suis déjà membre, je peux m'identifier en haut de la page.



Histoire Classique   Favoris   Geolocalisation   Podcast   FluxRss   Twitter
Bon à savoir:

Un dieu en culotte courte ... est classée dans le genre Science-fiction.

Commencée par May,
le 14 octobre 2007. L'histoire est composée de 3 participations.

aucun commentaire
989 lectures

  • 2 Auteurs:
May
May 2
Tcharno
Tcharno 1

Note: 5.0/5 (1 votant)