","$smiley"); $smiley = str_replace(":-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(tss)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(close)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":o","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-o","","$smiley"); $smiley = str_replace("lol","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pascontent)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":~.","","$smiley"); $smiley = str_replace("8)","","$smiley"); $smiley = str_replace("8-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleche)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(coeur)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(!)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(?)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(nuke)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(ninja)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(euh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(wako)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":(","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-(","","$smiley"); $smiley = str_replace("(namour)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rolleyes)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":D","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-D","","$smiley"); $smiley = str_replace(";)","","$smiley"); $smiley = str_replace(";-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(siffle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mad)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(hum)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bizoo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(gateau)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(photo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(inginf)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleures)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(i)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(kdo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chat)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(note)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rose)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rosefanee)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rougir)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(honteux)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(larme)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fiou)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mouton)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(huh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(innocent)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zzz)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(trefle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(aveugle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zorro)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(shuriken)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(magie)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pirate)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(diable)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(noel)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(alien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(angel)","","$smiley"); return $smiley; } ?> La lettre « Romantique

La lettre
La lettre
Lettre à l'homme que j'aime. (Les messagers de Nous).




 Page 1 sur 1
Participations 1 √† 16 sur 16  <<  >> 


 Lisa 24 septembre 2006 Envoie un message √† Lisa Voir le profil de Lisa
Aujourd'hui, l'eau tombe du ciel à grands flots comme si une force surnaturelle venait extirper les larmes du bon Dieu. Pourtant, le temps ne m'empêchera pas de t'aimer... Déploies ta palette aux couleurs du ciel, toi mon peintre fou avec qui j'aimerais découvrir quelque chose d'inexistant tel un soleil de minuit à l'Equateur...
Continue de me dessiner des paysages intérieurs, laisse-moi danser au milieu de tes forêts. Envoie-moi des rubans dans lesquels je m'enroulerai... Je les inprégnerai de notre histoire et je les laisserai s'envoler... Juste un peu plus tard. Messagers de Nous et colportant l'amour, ils traceront notre chemin vers demain.

 Mahnoh 25 septembre 2006 Envoie un message √† Mahnoh Voir le profil de Mahnoh
Encore une journée sans toi mon amour.
Encore une journée où la pluie qui tombe fait apparaitre des perles d'eau sur les roses automnales de notre jardin fleuri par tes mains si délicates.
Encore quelques instants, de longues minutes ou de longues heures sans Toi ?
Quand tu n'es plus à mes côtés, je n'ai plus la notion du temps tant tu es cher à mon coeur que Nous me manque dans ce " Je suis loin de Toi ".
Mais malgré tout je Nous retrouve, dans la toile de ce couple sur les berges d'une rivière, à la lisière d'un bois éclairé par une douce lumière traversant les branchages automnaux de couleur flamboyante que tu as peint avant de partir. Ce tableau si merveilleux est rempli de ta douceur, et tu l'as gentiment appeller "Nous" pour que je puisse t'attendre pendant que Toi tu es loin de moi.
Je te voudrais à mes côtés mais j'attendrai demain comme j'attendais toujours les veilles de tes retours.

 Lu7 25 septembre 2006 Envoie un message √† Lu7 Voir le profil de Lu7
Ma vie est sombre sans toi, vide... Rien qu'un quotidien inquiétant et sombre. Je ne fais même plus attention à la vie extérieure, car tu n'es pas là. Tu es mon étoile, celle qui me guidera, celle qui m'apaisera, celle qui chérira... Mais tu n'es plus là. Pourtant, je t'attends, je t'attends inlassablement, sans m'apercevoir qu'il fait nuit ou jour, juste en entendant la pluie couler à flots, comme mes larmes qui tombent en t'attendant. Alors, arrive, je ne partirai pas !

 Angel 26 septembre 2006 Envoie un message √† Angel Voir le profil de Angel
Je porterai sur mon coeur un tas de petits rubans de toutes les couleurs : un bleu pour me rappeller l'éclat de tes yeux, un jaune pour la couleur de tes cheveux qui brillaient au soleil, un rouge pour tes lèvres que j'ai si souvent baisées, un vert en souvenir de cet arbre qui fut si souvent le témoin silencieux de nos ébats et enfin un blanc pour la pureté de notre amour. Je les laisserai s'envoler au gré de mes fantaisies tout en prenant soin de les remplacer. J'aurais ainsi l'impression d'avoir tisser un lien invisible avec toi et que rien ni personne ne pourra briser.

 Lu7 26 septembre 2006 Envoie un message √† Lu7 Voir le profil de Lu7
Surtout, ne dis rien, laisse moi t'écrire ces mots doux pour dégager mon coeur si encombré de l'amour que je te porte ; surtout n'arrête pas de lire cette lettre infinie, car sinon, je crois que je mourrai sur le choc. Je ne peux quitter ma plume, je ne peux m'arrêter d'écrire. Comme si cette feuille était ma bouée de sauvetage dans un monde sans toi. Il fait nuit maintenant ; les étoiles me chantent la plus manifique des berceuses, la plus douce des mélodies, la plus belle des chansons : l'amour que j'ai pour toi.

 Angel 08 octobre 2006 Envoie un message √† Angel Voir le profil de Angel
Tu te souviens sûrement des petits mots doux que tu laissais le matin, sur ma taie d'oreiller pour que je pense à toi dès mon réveil. De toutes les cartes judicieusement choisies que tu m'envoyais au bureau, avec en prime une seule rose rouge. Tu disais toujours que j'étais l'amour de ta vie, que tu donnerais ta vie pour me sauver. Aujourd'hui, je t'envoie ce petit mot pour te dire et te redire combien je t'aime. Mon coeur est rempli de tout cet amour et mon cerveau n'a de cesse de repasser les doux moments que nous avons vécus.

 Lu7 13 octobre 2006 Envoie un message √† Lu7 Voir le profil de Lu7
Je vis dans le souvenir, le souvenir de tous ces moments simples et beaux, regorgeant d'amour, doux et si tendre, comme une plume qui ne se pose jamais et qui est une bénédiction pour ceux qui la frôlent. Viens, viens, plume, je voudrais te recueillir et ne jamais te lâcher, pour que jamais -oh non jamais- tu ne partes. Mais pourtant tu es parti, me laissant seule, seule à t'attendre.
Pourquoi es-tu parti, mon amour? Pourquoi m'as-tu laissée, avec comme seul compagnie mes souvenirs et mon regret : celui de t'avoir vu partir sans te dire au revoir.

 Mistral 14 octobre 2006 Envoie un message √† Mistral Voir le profil de Mistral
Je ne comprends plus rien, mon coeur se serre dès que mes pensées se tournent vers toi. Comment faire ? Je suis piégée. Cette feuille de papier est mon seul refuge, mon seul échappatoire. Si seulement tu pouvais revenir vers moi...
Tu es si cruel, mais tu n'en deviens que plus charmant à mes yeux. Tu aimes me faire souffrir, mais si cette douleur vient de toi, je l'accepte comme un cadeau du ciel. Ma vie ne ressemble plus à rien, et je reste dans l'attente d'un jour meilleur... Mais j'ai l'impression que le destin s'acharne, que ce jour n'arrivera jamais, et qu'il laisse mes souvenirs me hanter comme un revenant qui erre dans mon âme, la brisant peu à peu en mille morceaux.

 Baidaa 27 septembre 2007 Envoie un message √† Baidaa Voir le profil de Baidaa
Je ne sais plus si je dois encore espérer ton retour, si je dois t'appeler, je ne sais plus comment les choses en sont arrivées là... Je bois pour oublier ta disparition, je bois pour être îvre d'autre chose que toi. Les lettres que je t'écris ne sont que des messagers sans coeur, l'encre sur le papier en dit toujours trop ou pas assez.

 Sosso 09 octobre 2007 Envoie un message √† Sosso Voir le profil de Sosso
Chaque instant passé loin de toi me prouve à quel point je t'aime. On s'est aimés et on se déchire comme si rien n'avait existé. Pourquoi continuer à t'aimer puisque tout au fond de moi je sais qu'il n'y a plus aucun espoir.
L'ESPOIR... c'est ça qui m'a aidé à survivre à cette histoire si douloureuse et si compliquée.
Je ne veux pas avancer sans toi, la seule direction que je veux prendre c'est celle que tu m'indiqueras. Qu'elle soit bonne ou mauvaise peu importe, je sais que tous les obstacles seront faciles à surmonter avec toi. Tout simplement je t'aime et mon coeur t'appartient alors s'il te plaît prends-en soin.

 Elektralias 10 octobre 2007 Envoie un message √† Elektralias Voir le profil de Elektralias
Ce fichu espoir qui soi-disant "fait vivre" ! Mais si tu savais à quel point l'attente fait mourir... Je n'ai pas choisi de t'aimer à ce point-là, quoique tu en dises... la façon que tu avais de hausser les épaules juste avant ton départ... si seulement tu pouvais comprendre, toi comme les autres d'ailleurs, que l'on ne choisit pas les êtres que l'on aime. Ils pénètrent un jour de force dans votre coeur, imprègnent chaque centimètre de votre corps, s'imposent dans chaque seconde de votre vie, sans aucune permission. Je n'ai jamais donné le moindre accord pour tu prennes autant de place en moi. Je n'ai jamais rien choisi, j'ai juste subi. Je ne suis même pas en mesure de le regretter parce que rien de négatif ne me vient quand je pense à toi.
J'ai été un jour quelqu'un d'autre, insouciante et adorable, mais aujourd'hui, quoique je fasse, où que j'aille... je suis toi !

 Evene 15 décembre 2009 à 23:21 Envoie un message √† Evene Voir le profil de Evene
Comment as-tu fait pour prendre autant de place dans mon coeur ?
A cause de cela, je ne vis plus, je suis juste l'ombre de moi même, enfin ce qui reste de moi même.
Tout est parti avec toi.
Ma vie, mon coeur, mon âme, mon amour, mes sentiments.
Il ne me reste plus que mon corps et ma raison.
Pourtant, je sais que tu n'as pas eu le choix.
Mais je me dis, que tu aurais quand même pu me dire au revoir, bien que cela nous aurait fait encore plus mal à tout les deux.

L'hiver approche, j'ai encore plus froid que lors des hivers derniers.
Ta présence me réchauffait. Sans toi, je commence à avoir froid.
Une hiver loin de toi, mes mains sont brûlées par le froid.
Tu te souviens, il y a un an, nous rigolions sans nous soucier des autres, nous faisions des bonnhomes de neiges et des batailles de boule de neige. Puis, quand nous commencions à avoir froid, nous rentrions nous emmitoufler sous un couverture. Moi dans tes bras.
Si seulement je pouvais ressentir leur chaleur, leur puissance protectrice. Rien qu'une dernière fois...


 Pageplume 19 décembre 2009 à 18:15 Envoie un message √† Pageplume Voir le profil de Pageplume
Qu'es tu devenu sans moi ? Car sans toi, je ne suis plus rien, plus qu'un être perdu, livré à l'aléatoire dans ce monde où je n'ai pas ma place. C'est toi qui m'as appris à vivre. Dès le premier jour, tu m'as tendu la main, alors que je n'étais qu'une inconnue. C'est à cet instant que j'ai ouvert les yeux, des yeux tous ronds et tous bleus, qui regardaient le monde avec étrangeté. A vrai dire, c'est toi qui m'as donné la vie et te voilà qui me la reprends. Par ce départ tu as annoncé ma mort. Je n'ai plus goût à la vie. Tout m'est amer, et toi mon sucre d'orge, es si loin de moi. « Le monde est petit » dit-on, mais il m'est de plus en plus grand tant que tu n'es pas à moi.

 Clothilde 22 décembre 2009 à 22:52 Envoie un message √† Clothilde Voir le profil de Clothilde
Maintenant que tu n' es jplus là, je suis malade de cette abscence,, complètement déboussolée! Je perds le goût du boire et du manger ! Tout en moi se dessèchee et je te cherche dans mes rêves .
Mais rien n' est définitif , je le sens , je le sais !Nous nous retrouverons , c' est notre destin!
Que tu le veuilles ou non que je le désire de tout mon être ou que je tente d' apaiser mes sens qui crient vers toi , nous nous retrouverons !Dans un an ou mille peu importe! Nous nous retrouverons et nous nous reconnaîtrons !C'est écrit dans les astre , c' est notre destin,

 Mika 24 décembre 2009 à 09:18 Envoie un message √† Mika Voir le profil de Mika www.legow.tk
Tu manques... Je ne trouve pas d'autres mots qui puissent combler ton absence.
Souvent me reviennent les moments doux passés sous le soleil chaleureux de l'été. Le vent léger dans les branches du noisetier et le chant de la rivière au fond du jardin.
A chaque fois quand j'y pense un étau me broie le corps... c'est fini ! Le temps a fait son úuvre de destruction et l'eau qui s'écoule n'est plus qu'une artère dégueulasse de boue et d'immondices charriant les relents moisis de la ville. Le noisetier déplumé secoue ses branches tordues sur le ciel laiteux de l'hiver en de faibles craquements sinistres. La magie qui nous entourait s'est estompée en même temps que ton sourire. Il n'y a plus de couleurs, plus de vie, plus de joie !

Je me souviens encore il y a peu cette journée féérique. Les rires des amis dans le jardin de vert vêtu. Les couleurs vives des salades et des fruits sur les nappes immaculées. Le soleil brillant au travers des feuilles jouant avec le chat perché là-haut sur sa branche... Temps de l'insouciance et d'un bonheur évanoui... Tu trônais au milieu attirant les regards et les sourires. Enfin épanouie dans ce bonheur que nous avions façonné seuls dans notre cocon !

Je ne sais si c'est le sort, la malchance ou le destin mais c'est désormais la colère et la tristesse qui me hantent. La peur aussi ! Peur du lendemain ! Peur de recommencer pour tout perdre à nouveau... Je ne sais plus si j'aurai la force de reconstruire...

Tu manques... A tout ce qui m'entoure. Tu manques... à ce monde insipide et lugubre où les rires ne sont plus que les échos cristallins d'un passé disparu.

Je n'ai plus que les souvenirs joyeux qui me reviennent comme autant de poignards aiguillonnant mon âme meurtrie, et quand je lève les yeux du sol pour regarder devant moi espérant croiser ton sourire je n'ai que le gris de la rue déserte et huileuse balayée par le vent.

 Alinea 24 décembre 2009 à 15:24 Envoie un message √† Alinea Voir le profil de Alinea
Je viens de sortir de dessous les draps. Cela sent encore bon ton parfum. Je ne peux m'empêcher de laisser mon regard trainer sur ton corps. Mes yeux pétillent.
Je peux suivre distinctement ton souffle qui fait bomber ton torse aux battements de ton coeur. mes doigts s'attardent dans tes cheveux, sur ta joue, puis sur tes lèvres sèches d'où un souffle chaud me ramène quelques heures en arrière, lorsque nos baisers s'échangeaient. Par un baiser volé, j'humecte les commissures naissantes. Enfilant ton pull, je m'attable devant mon café chaud, puis entreprend la lecture du journal. Mes yeux lisent, mes pensées vagabondent, retournant sans cesse vers la chaleur de ton corps.
Ses quelques heures, trop courtes, sont nos derniers instants. Une larme a coulé et tu es parti. Je t'aime. Attend moi.





Attention: Tu n'es pas identifié, seuls les auteurs peuvent participer.
Je veux m'inscrire maintenant.
Je suis déjà membre, je peux m'identifier en haut de la page.



Histoire Classique   Favoris   Geolocalisation   Podcast   FluxRss   Twitter
Bon à savoir:

La lettre est classée dans le genre Romantique.

Commencée par Lisa,
le 24 septembre 2006. L'histoire est composée de 16 participations.

2 commentaires
20697 lectures

  • 13 Auteurs:
Lu7
Lu7 3
Angel
Angel 2
Lisa
Lisa 1
Mistral
Mistral 1
Sosso
Sosso 1
Evene
Evene 1
Clothilde
Clothilde 1
Alinea
Alinea 1
Mahnoh
Mahnoh 1
Baidaa
Baidaa 1
Elektralias
Elektralias 1
Pageplume
Pageplume 1
Mika
Mika 1

  • Currently 4.50/5

Note: 4.5/5 (6 votants)

  • Du m√™me auteur:

Sombres Marquises
  Policier

Une maison d'apparence bien ordinaire
  Psychologie

Quand les idées se mélangent
  Romantique