","$smiley"); $smiley = str_replace(":-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(tss)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(close)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":o","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-o","","$smiley"); $smiley = str_replace("lol","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pascontent)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":~.","","$smiley"); $smiley = str_replace("8)","","$smiley"); $smiley = str_replace("8-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleche)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(coeur)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(!)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(?)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(nuke)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(ninja)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(euh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(wako)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":(","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-(","","$smiley"); $smiley = str_replace("(namour)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rolleyes)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":D","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-D","","$smiley"); $smiley = str_replace(";)","","$smiley"); $smiley = str_replace(";-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(siffle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mad)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(hum)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bizoo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(gateau)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(photo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(inginf)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleures)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(i)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(kdo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chat)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(note)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rose)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rosefanee)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rougir)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(honteux)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(larme)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fiou)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mouton)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(huh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(innocent)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zzz)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(trefle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(aveugle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zorro)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(shuriken)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(magie)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pirate)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(diable)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(noel)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(alien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(angel)","","$smiley"); return $smiley; } ?> Romantique des vendredis en mai 2009 « Romantique

Romantique des vendredis en mai 2009
Romantique des vendredis en mai 2009
mika.



 Page 1 sur 1
Participations 1 √† 4 sur 4  <<  >> 


 Clothilde 08 mai 2009 à 11:37 Envoie un message √† Clothilde Voir le profil de Clothilde
-"La vie continue, profitons de chaque journée comme si c'était un jour sans lendemain."
C'est ce que nous faisions depuis un an, profitant de chaque sursis.
Ce jour là, elle avait eu la force de faire une balade en forêt. C'était l'été indien, la journée avait été ensoleillée et les couleurs de l'automne avaient ravi notre regard.
Nous avions piqueniqué au bord de l'eau. Nous avions presque oublié que le temps nous était compté.
-" Il fait nuit mon ange, rentrons." Lui disĖje.
Elle frissonnait dans la fraîcheur du soir, je lui couvris les épaules de ma veste. Sa robe trop courte ne la protégeait pas de la fraîcheur du soir. Nous étions à la frontière du jour et de la nuit. Ce soir là la lune ressemblait à un masque de chaire vivante, elle souriait de tout son éclat.
La rue était déserte, seule la lumière des réverbères faisait des ombres transparentes sur le sol. Je sentais les tremblements de fièvre agiter de mon aimée et optant pour la prudence, je hâtais le pas sur la route dont l'asphalte exhalait la chaleur de la journée. C'était un soir particulier, j'aurai aimé arrêter le temps, faire de ce cette journée, un jour sans lendemain.. Je la pris dans mes bras pour franchir l'escalier de pierre, me dirigeai vers le salon et la couchai dans le divan. Des bûches étaient prêtes dans l'âtre et j'eu vite fait d'en faire une belle flambée. Les flammes qui dansaient, faisaient des arabesques de lumière sur la voute du salon. Je fermai la porte à double tour afin qu'aucune visite importune ne vienne troubler son repos. Précaution, bien inutile car le ciel se chargeait de nuages et personne n'aurait le courage d'affronter la pluie qui se mit bientôt à tomber.. J'eu l'impression d'y voir un profil de femme. J'y vis la mort qui était là en espion et attendait son heure.

 Mika 15 mai 2009 à 09:01 Envoie un message √† Mika Voir le profil de Mika www.legow.tk
Elle trouva le sommeil rapidement. La balade l'avait épuisée et dans la lumière dansante des flammes son visage pâle et émacié semblait apaisé. Délicatement je lui avais remis le plaid, couvrant la moindre parcelle de peau offerte au froid de la nuit. Puis, sachant que je ne trouverai pas le sommeil cette nuit, je pris la bouteille de bourbon dans le minibar et me servis une dose dans ces verres en cristal qu'elle aimait tant. Dans un élan de nostalgie sûrement je saisis un autre verre, attrapai la bouteille poussiéreuse de muscat, versai une dose et déposai le verre sur l'accoudoir du divan. Je savais bien qu'elle n'y toucherait pas... mais le souvenir des instants perdus partagés à siroter ces liqueurs me réchauffait le coeur. Combien de soirées insouciantes avions nous passé ensembles dans ce même salon? Alors que je promenais mon regard dans la pièce sombre, je voyais errer dans ma mémoire nos silhouettes enlacées... Le vieux transistor devant lequel nous dansions en riant. La bibliothèque dont nous garnissions les étagères, moi de récits de voyages et elle de romans policiers. Ce divan où nos étreintes passionnées à la fois douces et sauvages contrastaient avec son corps aujourd'hui marqué par la souffrance...Oh combien nous ignorions le prix de ces instants lorsque nous les laissions filer sans penser à ce que serait le lendemain!

Un sourire effleura ses lèvres fines. Le verre de muscat posé non loin de sa tête exhalait le parfum d'une époque heureuse.
Sans bruit je m'assis sur le fauteuil à côté de l'âtre et me laissais perdre dans le flot de nos souvenirs.


Le bout du chemin n'était plus très loin. De jour en jour je la perdais un peu plus. Je voyais ce corps s'affaiblir et se flétrir sans pouvoir l'aider... mais en même temps elle était si forte! De nous deux elle était la seule à sourire, la seule à appréhender l'heure fatidique avec sérénité. Lorsqu'elle posait son regard sur moi j'y sentais de la tristesse et de la compassion comme si c'était moi qui allait disparaître, comme si c'était moi qui souffrait!
Jamais elle ne se plaignait. Elle répétait sans cesse qu'elle préférait même sa place à la mienne!... Elle me disait que quand tout celà serait terminé, c'est moi qui me retrouverais alors seul tandis qu'elle, elle serait alors définitivement apaisée! Et à chaque fois elle me prenait dans ses bras affaiblis, blotissait son visage contre ma poitrine et me susurrait qu'il valait mieux que je parte et que je l'oublie... Evidement à chaque fois je me mettais en colère et lui répétais de ne pas dire de telles absurdités... et à chaque fois, rassurée, elle esquissait un sourire triste en me demandant pardon.

Quelque part elle avait raison... J'étais complètement perdu! Je voulais que ses souffrances cessent enfin mais en même temps je voulais la garder encore un peu de temps avec moi... Sentiments discordants que l'attente amplifait chaque jour.

Je sentais les larmes me monter aux yeux lorsqu'un mouvement sur le divan m'arracha à mes pensées. Elle venait d'ouvrir les yeux et me souriait doucement.

 Clothilde 15 mai 2009 à 22:02 Envoie un message √† Clothilde Voir le profil de Clothilde
Peux-tu me donner mon châle, s'il te plait, j'ai un peu froid.
Elle avait prononcé ses paroles d une voix presque inaudible mais j'avais compris ! Elle me parlait avec ses yeux. C'était ce langage que je comprenais le mieux.
Dans ses yeux, brillant de fièvre subsistait encore la vie qui l'avait animée ! J'y voyais un sursis. Je lui tendis le châle que je lui avais offert et auquel elle tenait tant e rajoutai une couverture épaisse !
Ma tendre, mon aimée, ma jolie fleur ne pouvait pas disparaître, je mourrais de désespoir.. Comment pourrais-je vivre des années sans elle ?? Elle allait vers la lumière divine.et moi vers les ténèbres.
J'avais fait bouillir de l'eau et fait infusé sa tisane préférée espérant que l'arôme lui donnerait l'envie de boire. J'approchais la tasse de ses lèvres diaphanes en tentant de maîtriser les tremblements de mes mains.

 Mika 26 novembre 2009 à 13:55 Envoie un message √† Mika Voir le profil de Mika www.legow.tk
Le liquide ambré coula sur le rebord de ses lèvres fines et ruissela le long de son menton. Une auréole brune diffusa sur le châle à la base de son cou livide.

Dans la lumière vacillante de l'âtre la tasse s'écrasa au pied du fauteuil en une gerbe dorée.
Je ne tremblais plus mais pourtant tout semblait m'échapper. Les larmes perlèrent et inondèrent mes joues fatiguées. Je tombais à genoux en proie à la plus grande des solitudes, les sanglots trop longtemps refoulés, jaillissant de ma gorge en un hurlement rauque de déni.

J'étais à présent seul dans cette pièce obscure où les souvenirs heureux d'un temps perdu me transperçaient comme autant d'aiguillons morbides m'appelant à la suivre.





Attention: Tu n'es pas identifié, seuls les auteurs peuvent participer.
Je veux m'inscrire maintenant.
Je suis déjà membre, je peux m'identifier en haut de la page.



Histoire Journali√®re   Favoris   Geolocalisation   Podcast   FluxRss   Twitter
Bon à savoir:

Romantique des vendredis en mai 2009 est classée dans le genre Romantique.

Commencée par Clothilde,
le 08 mai 2009. L'histoire est composée de 4 participations.

3 commentaires
650 lectures

  • 2 Auteurs:
Mika
Mika 2
Clothilde
Clothilde 2

Note: 3.0/5 (1 votant)