","$smiley"); $smiley = str_replace(":-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(tss)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(close)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":o","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-o","","$smiley"); $smiley = str_replace("lol","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pascontent)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":~.","","$smiley"); $smiley = str_replace("8)","","$smiley"); $smiley = str_replace("8-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleche)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(coeur)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(!)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(?)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(nuke)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(ninja)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(euh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(wako)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":(","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-(","","$smiley"); $smiley = str_replace("(namour)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rolleyes)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":D","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-D","","$smiley"); $smiley = str_replace(";)","","$smiley"); $smiley = str_replace(";-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(siffle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mad)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(hum)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bizoo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(gateau)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(photo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(inginf)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleures)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(i)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(kdo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chat)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(note)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rose)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rosefanee)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rougir)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(honteux)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(larme)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fiou)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mouton)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(huh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(innocent)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zzz)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(trefle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(aveugle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zorro)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(shuriken)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(magie)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pirate)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(diable)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(noel)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(alien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(angel)","","$smiley"); return $smiley; } ?> Mesdames, Mesdemoiselles... « Psychologie

Mesdames, Mesdemoiselles...
Mesdames, Mesdemoiselles...
L'irresistible ascension d'un jeune chanteur de variété imbu de lui-même




 Page 1 sur 3
Participations 1 √† 20 sur 57  <<  >> 


 Raph 02 septembre 2005 Envoie un message √† Raph Voir le profil de Raph www.raphou.net
A 14h30 en ce samedi du mois de mai, Jordan était en train de descendre les escaliers de la station Richard Lenoir, prêt à rejoindre Lili, sa petite amie officielle, après avoir passé une nuit mouvementée dans le lit de Sophie, aventure d'un soir. "Dans un an, je suis célèbre et je ne descends plus jamais dans ce putain de métro !", marmonnait-il en franchissant les portillons automatiques.
Mais, tournant à l'entrée du couloir de la direction Bobigny, sa mine se réjouit à la vue d'une jolie rousse en robe légère qui semblait s'ennuyer en attendant la rame.
Il s'approcha d'elle.

 Dom 08 septembre 2005
la jeune femme se retourna brusquement ,le giflant violemment .
- Après ce que tu as fait ,tu as un sapré culot d'oser te présenter devant moi.

 Raph 08 septembre 2005 Envoie un message √† Raph Voir le profil de Raph www.raphou.net
- Mais... quoi ?
- Oh ! Pardon ! Je vous ai pris pour un autre... Vous lui ressemblez... je... je suis désolée !
- Bon, ben... je vous excuse, mais vous m'avez frappé drôlement fort !
- Pardon.
- Si vous voulez vous faire pardonner, j'accepte que vous m'offriez un verre.

 Patty 10 septembre 2005 Envoie un message √† Patty Voir le profil de Patty
Réfléchissant quelques minutes, un peu surprise d'une telle proposition, elle décida qu'hormis quelques achats aux galeries Lafayettes somme toute sans importance, elle n'avait rien à perdre d'aller prendre un verre avec ce jeune homme qui de prime abord lui plaisait bien.
- D'accord, je vous accorde 30 minutes
Jordan n'en revenait pas, tout lui était facile en ce moment, les filles tombaient comme des mouches.
Ce qu'il ne savait pas encore c'est que celle-là n'était pas comme les autres...

 Nono 22 septembre 2005 Envoie un message √† Nono Voir le profil de Nono www.legow.tk
Ils discutèrent autour d'une petite table d'un troquet, s'y attardèrent un certain temps. Elle tombait sous son charme, il le voyait et lorsqu'il fut un peu trop entreprenant quant à la suite à donner, la réaction ne se fit pas attendre et prit la forme d'une gifle. Surpris lui-même, il n'eut pas la présence d'esprit de la retenir. Et ce n'est qu'en reprenant ses esprits, quelque peu refroidis, qu'il se rendit compte qu'elle avait oublié d'emporter son sac...

 Raph 23 septembre 2005 Envoie un message √† Raph Voir le profil de Raph www.raphou.net
En bon immoral qu'il était, il n'hésita pas une seconde avant de s'adonner à une foule méticuleuse du contenu. Coffret à maquillage, stylos, agenda, répertoire... répertoire, "voyons un peu quel est son univers".
Quelle ne fut pas sa surprise en voyant inscrits des noms comme "Universal", "blue note", "harmonia mundi"... Tous les plus grands réseaux de distribution et de production y étaient répertoriés.
Il n'y avait pas à tergiverser : il allait retrouver cette fille, la séduire pour de bon, et essayer d'en savoir plus.

 Plummot 30 septembre 2005 Envoie un message √† Plummot Voir le profil de Plummot
Ce carnet appartient à Emma
C'est grâce à ces quelques mots, suivis d'un numéro de téléphone griffonné sur la dernière page d'un agenda que Jordan pût retrouver la jeune femme. La première fois qu'il avait composé le numéro, il était tombé sur la boîte vocale, sans se décider à se faire connaître. Ce fut d'ailleurs la même chose pendant une grande partie de la soirée, où chacun de ses appels furent autant d'échecs.
Enfin, un peu après 23 heures, la voix d'Emma se substitua au ton impersonnel de la jeune femme qui l'avait jusqu'ici encouragé à laisser un message.
Un joyeux brouhaha rendit l'échange pénible. De la musique, des rires, les cris d'une fête couvraient la voix d'Emma.
-J'ai votre sac, cria Jordan, allant directement à l'essentiel. Où pouvons-nous nous rencontrer ?
-Mon sac ? , répéta t-elle. Ah oui, c'est gentil mais pas ce soir, je suis occupée ...
Une musique techno résonna en écho.
-Quand pouvons-nous nous voir ? , sonda Jordan.
-Je pars demain après midi. Est-ce que vous pouvez être à la gare de Lyon demain à 17h00 ?

 Nikita 04 octobre 2005 Envoie un message √† Nikita Voir le profil de Nikita
Cette scène vient de le bouleverser, lui qui pensait qu'elle serait disponible. Tout le scénario passionnant qu'il avait espéré se produire,n'en est rien. Comment peut-il encore croire au coup de foudre, l'a-t-elle vraiment séduit ou c'était juste le fruit de son imagination, de sa solitude.........

 Pipo 07 octobre 2005 Envoie un message √† Pipo Voir le profil de Pipo
le manque d'affection, la récente rupture avec Liliane, cette vipère, aux dents de requin? Il s'etait juré de ne plus se fier aux apparences. Durant des mois, il etait aveuglé par l'amour malgré les conseils de ses amis
Liliane ce nom qui lui fait toujours mal, cette fille mi-ange mi-démon! Elle avait l'art de le tourner en ridicule et de jouer les innoncentes en se jetant dans ses bras pleurant à chaudes larmes.

 Raph 08 octobre 2005 Envoie un message √† Raph Voir le profil de Raph www.raphou.net
"Non ! Non !" se dit-il "Il ne faut plus que je pense à cette fille, c'est fini, je n'en veux plus"

Il laissa tomber son regard sur le combiné, s'alluma une cigarette, et boutonna sa veste en cuir avant de descendre à la station de taxi la plus proche.

La nuit battait son plein.

Les réverbères le renvoyaient à son blues. Un blues qui avait nourrit sa jeunesse. Un blues qui le tenait toujours aux heures les plus matinales de la nuit. Il sauta dans un taxi. "Aux bains" dit-il.

Paris défilait sous ses yeux. Il s'alluma une autre cigarette. "Faut pas fumer", lâcha le chauffeur.

Aux bains, une foule se pressait devant l'entrée où un videur sans scrupule filtrait curieux, starlettes et riches trafiquants reconvertis dans la Finance. Les paillettes parlaient d'un déjeuner sur l'herbe.

Jordan était connu aux bains, aussi nulle barrière n'empêcha son entrée. A peine arrivé au bar, on lui posa son pina colada sans glaçon. Sans un mot il le vida. Une femme magnifique, bien habillée s'approcha de lui et l'embrassa sur la joue.
" Salut, m'man", murmura-t-il.

 Plummot 08 octobre 2005 Envoie un message √† Plummot Voir le profil de Plummot
-Dis donc mon chou ça pas l'air d'aller très fort, s'inquiéta cette dernière.
Monique n'était pas en réalité la mère de Jordan. Grande, rousse, un rien embourgeoisée et la cinquantaine travestie, celle qui avait fini par troquer son véritable prénom, pour celui plus glamour de Diana était la directrice d'une modeste école de chants en banlieue, que Jordan avait fréquenté pendant plusieurs années.
C'est chez elle que le jeune homme avait atterri il y a quelques temps déjà, quand il était arrivé à Paris, abandonnant derrière lui sa vie monotone de provincial. Il n'avait alors pas un sou en poche, mais la patronne du « club des artistes » l'avait trouvé sympathique et à vrai dire plutôt mignon. Elle l'avait hébergé avant d'accepter qu'il puisse suivre des cours dans son école. Plus tard, quand Jordan aurait trouvé un boulot, ou mieux quand il serait devenu une star, il pourrait alors rembourser sa mécène et payer l'ensemble de ses dettes. En attendant Jordan avait servi à combler le vide affectif de Monique et les nuits qu'il avait passé dans son lit constituaient comme une sorte d'avance.
Pourtant peu à peu leur relation évolua. Jordan se lassa du corps fané de sa maîtresse. Il s'éloigna. Elle lui en voulut. Puis le temps apaisa les distensions et le jeune homme finit par revenir vers celle qui avait fini par comprendre qu'elle ne serait plus rien d'autre qu'une amie, qu'une confidente pour le jeune homme, en quelque sorte une seconde mère. Alors comme il n'aimait pas l'appeler Diana, et qu'elle avait horreur de Monique, il décida qu'il l'appellerait M'man. Voilà qui mettrait en outre un terme définitif à une éventuelle ambiguïté quant à la nature de leur relation
-Lili est passée tout à l'heure, renseigna-t-elle. Elle te cherchait. Ca ne marche plus entre vous ?
Il vida son verre sans répondre, peu emballé à devoir s'expliquer sur sa vie amoureuse.
-Est-ce que cette fille te dit quelque chose ? , interrogea t-il pourtant en tendant à Diana une photo dérobée au sac d'Emma.
-Emma, lâcha-t-elle spontanément avec enthousiasme. Ne me dis pas que tu es amoureux de cette fille !!!
-Pourquoi tu la connais ?
-Bien sûr.

 Angel 09 octobre 2005 Envoie un message √† Angel Voir le profil de Angel
- Je l'ai rencontrée il y a de cela 2 ans. Lors de son arrivée dans la grande ville, avec pour tout avoir sa beauté, elle fut vite remarquée par Madame Chloé, la maman de toutes les escortes de la ville. Elle l'a engagée et Emma est vite devenue la coqueluche du groupe. Emma avait et a encore de la classe, elle ne frayait qu'avec les banquiers et les politiciens, bref avec ceux qui pouvaient lui apporter quelque chose qui lui permettrait de sortir de cette vie.
Jordan n'en croyait pas ses oreilles :
-Comment une si jolie femme peut-elle tomber si bas ? Jamais je n'aurais cru qu'elle vendait son corps, elle ressemble plus à une femme d'affaire qu'à une prostituée.
Diana regarda Jordan et lui sourit.

 Raph 10 octobre 2005 Envoie un message √† Raph Voir le profil de Raph www.raphou.net
- Parce que tu te tapes quinze filles par mois, tu crois connaître les femmes, mon joli. Il y a des filles qui...
- Arrête !
- D'accord. Tu m'as l'air fragile ce soir. Bois pas trop. Tu travailles ton chant tous les matins, au moins ?
- Oui, m'man...

Un court instant de silence se fit. Jordan balaya du regard la foule des frimeurs encostumés. Les verres à cocktail traversaient des conversations aussi futiles que la déco barocko-new-age de la boîte.

- Avec tous les producteurs qui passent ici, comment je fais pour trouver personne qui accepte mes maquettes ? Je dois vraiment être nul.
- Tais-toi, tu es mon meilleur élève ! Reprends une vie disciplinée, travaille à des nouvelles compos et recommence à passer des castings. Les rêves c'est bien beau, mais les accomplir, c'est meilleur ! Et puis oublie cette Emma. Garde son sac et son image cristallisée dans un coin de placard. Elle viendra le récupérer quand tu passeras à l'Olympia !!!

Jordan ne put réprimer un petit sourire.
Dès lors, il fut fait comme avait dit Diana : Jordan rentra chez lui et se coucha.

 Pipo 10 octobre 2005 Envoie un message √† Pipo Voir le profil de Pipo
Elle est à lui maintenant, personne n'a le droit de dire du mal d'elle. Elle se jette dans ses bras, contente de le voir , il veut l'embrasser. Des passant se moquent de lui. Ils courent tous les deux, des gens les poursuivent en s'esclaffant. Il se rend compte qu'il est tout seul, le sac à la main......

 Raph 10 octobre 2005 Envoie un message √† Raph Voir le profil de Raph www.raphou.net
serré contre son coeur. Il s'était endormi, la lumière allumée, et c'est une angoisse brutale et soudaine, due à ce rêve, qui l'a réveillé.
Le matin pointe le bout de son nez.

Il regarde l'écran de son portable : 5h42.

Presque une journée s'est écoulée depuis sa rencontre avec la rousse Emma, et la sensation qu'elle a déclenché en lui ne cesse d'augmenter.

"Il n'y a rien à faire : je dois utiliser cette force pour mes projets... pour avancer... avancer, oui.. je dois continuer d'avancer... je..."

Et Jordan se rendort au milieu de ses pensées.

 Alchimiste8817 11 octobre 2005 Envoie un message √† Alchimiste8817 Voir le profil de Alchimiste8817
Des applaudissements, des cris d'admiration envahissent la salle. Emma, au milieu des spectateurs, crie son nom de toutes ses forces en lui envoyant des baisers.... il n'a jamais douté des ses talents de chanteur, tout le monde répète le dernier morceau de la chanson.... même Emma semble le connaître par coeur...

 Plummot 12 octobre 2005 Envoie un message √† Plummot Voir le profil de Plummot
Les projecteurs sont sur lui, l'éblouissent, il a chaud.....

Soudain Jordan s'éveilla, un rayon de soleil braqué sur lui.
-Encore un de ces fichus rêves ....
Il était à présent 13h47, et le jeune homme songea immédiatement à Emma et à son train qui partirait dans quelques heures. Le sac en cuir brun de la jeune fille était là, posé sur une petite table dans un coin de la pièce. Il s'étira, se redressa dans son lit et en une fraction de seconde prit finalement la décision de se débarrasser de cet objet qui l'envahissait chaque heure un peu plus. Une douche, un café, quelques biscuits secs, et Jordan quitta son immeuble. Il devait absolument rendre ce sac à Emma. Il ne lui parlerait pas, ne lui poserait aucune question, se contentant de lui tendre son bien avant de tourner les talons sans demander son reste.
Absorbé dans ses pensées, Jordan n'avait pas remarqué ce jeune homme qui lui faisait face dans cette rame de métro le menant vers la gare de Lyon. Ce dernier l'observait, un léger sourire au coin des lèvres, posant ses yeux de temps à autre sur le sac d'Emma posé sur ses genoux.
-Bon sang, que doit-il s'imaginer ? , réalisa-t-il soudain dans un excès de panique.
Jordan aimait trop les femmes pour qu'il puisse laisser croire à quiconque qu'il était habité par la moindre tendance homosexuelle. Il fixa à son tour ce jeune homme devant avoir son âge et dont le regard insistant laisser deviner qu'il était en train de le draguer.
-C'est le sac de ma copine, lâcha soudain Jordan à son adresse.
Le type se mit à rire.
-Aucun problème, rétorqua-t-il. D'ailleurs je me doutais bien que tu ne devais pas avoir changé de bord.
Jordan resta sans comprendre.
-Pardon ?
-C'est bien ce que je pensais, tu ne m'a pas reconnu..... Pierre, Pierre Lemoine, le club des artistes...
-Bon sang, Pierre !!!! Mais bien sûr, excuse-moi j'avais la tête ailleurs. Comment vas-tu, qu'est-ce que tu deviens ?
-Et bien disons que cela se passe plutôt pas mal pour moi.

 Raph 12 octobre 2005 Envoie un message √† Raph Voir le profil de Raph www.raphou.net
- Tu arrives à placer tes chansons ?
- Mieux que ça, je les chante moi-même !
- Toi-même ? Mais tu.. enfin...
- Oui, oui, je sais ce que tu penses, je chantais comme une casserole, c'est vrai. Mais j'ai fait des progrès énormes.
- Super ! Grâce aux cours de Diana ?
- Oui, entre autres, mais aussi et surtout grâce aux encouragements de ma copine.
- T'as une copine, maintenant ? C'est classe !
- Oui, ça fait deux ans. C'est un amour tranquille mais sincère. Et on s'apporte beaucoup l'un l'autre. Elle me fait faire mes vocalises !
- Non ?
- Si ! C'est de la meuf, ça, pas vrai ?
- Tu m'étonnes. Et là tu vas où ?
- Je vais lui faire un bisou sur le quai, elle part pour le week-end rejoindre sa famille dans le sud.

Ils discutèrent jusqu'à la station de métro "Gare de Lyon". Jordan raconta ses difficultés à s'y mettre sérieusement, et Pierre lui apprit qu'il avait de son côté déjà signé et qu'il enregistrait sous le nom de "Pierrot Solaire". Il préparait un double album concept électro autour de la vie de Paul Cézanne. "Des sonorités impressionnistes sur des textes façon Zola".

- Ca m'a l'air... passionnant, déclara Jordan.

Le métro arriva Gare de Lyon.

 Elektralias 19 octobre 2005 Envoie un message √† Elektralias Voir le profil de Elektralias
Une foule plutôt dense, plusieurs trains en partance et une seule fille à retrouver. Quel imbécile ! Il n'avait aucune info sur ce voyage-éclair, pas le moindre indice sur le quai des retrouvailles, nada ! Mais l'écho du haut-parleur annonçant l'arrivée prochaine d'un troisième TGV lui apporta l'idée qui faillit lui faire défaut. Il se précipita vers les bureaux, apostropha une charmante secrétaire derrière les baies vitrées, pleura sur son sort pendant quelques secondes et réussit à faire passer son appel dans la gare surchauffée : " Mademoiselle Emma Darras est attendue au Bar "En Partance" pour récupérer son sac" ...
L'annonce répétée trois fois d'une voix suave et agréable chauffait encore à ses oreilles quand, assis sur un tabouret le long du comptoir du bar, il la vit slalommer à travers les voyageurs, un sac de sport à bout de bras. Elle venait de passer devant la boutique de souvenir sur sa droite, quand il aperçut dans son champ de vision, Pierre Lemoine qui arrivait vers lui d'une longue foulée sportive. Sur son visage, surprise et indignation !

 Plummot 20 octobre 2005 Envoie un message √† Plummot Voir le profil de Plummot
Jordan gesticulait avec nervosité sur son tabouret, un sentiment de malaise l'envahissant au fur et à mesure que, tels deux missiles lancés sur un même objectif, Emma et Pierre se rapprochés de lui !!!
IMPACT dans 5 secondes, 4, 3 ,2 ,1....

Il ferma les yeux, et inspira profondément.
IMPACT !!!

Il rouvrit les yeux.
Emma était là, souriante, toujours aussi belle, mais bizarrement semblant ne pas faire de cas de Pierre. Elle posa son sac à ses pieds et sans la moindre gêne, vint abandonner avec tendresse un baiser sur la joue rosie de Jordan.
-C'est gentil d'être venu, fit-elle.
Pierre aussi était là, les yeux rougis, la mine blafarde, mais bizarrement semblant ne pas faire de cas, de celle que Jordan avait imaginé être sa petite amie. Pourtant à présent il n'en était plus si sûr.
-Quelque chose ne va pas Pierre ? , s'inquiéta Jordan.
-Elle m'a quitté ! , gémit-il en s'installant à son tour sur un des tabourets.
Il commanda un alcool fort.
-Elle m'a dit qu'elle partait et que je ne devais pas attendre son retour, pleurnicha-t-il.
Il vida son verre d'un trait, avant d'ajouter :
- Elle a dit que j'étais un musicien raté, tout juste bon à aller m'inscrire dans une de ces émissions de télé-réalité pour jeunes artistes pré-pubères et boutonneux !!!
Emma et Jordan se regardèrent. Ils étaient là, stoïques, témoins impassibles du chagrin du jeune homme. Cependant Jordan ne pouvait s'empêcher de ressentir un sentiment malsain, presque de plaisir. A vrai dire, il n'avait pas tant apprécié que ça, quand un peu plus tôt, son ancien camarade avait étalé sans mesure son bonheur et le début de sa réussite.
-Tu fais de la musique ? sonda soudain Emma à l'attention de Pierre.
-Je faisais de la musique ! rétorqua ce dernier, en avalant une nouvelle gorgée d'un liquide brunâtre.
-Dommage parce que je connais quelqu'un qui cherche de jeunes musiciens pour un projet !
Si Pierre, noyé dans son chagrin ne sembla pas vouloir s'accrocher à la perche que venait de lui tendre Emma, Jordan interpella aussitôt avec enthousiasme la jeune fille.
-Tu es sérieuse ? , demanda-t-il.
-Est-ce que j'ai l'air de plaisanter ?
-Tu peux m'en dire un peu plus ?
Elle jeta un úil à sa montre.
-Désolé mais mon train part dans cinq minutes.
Jordan sauta de son tabouret d'un bond.
-Je t'accompagne ! , lâcha-t-il avec énergie. Tu me raconteras tout dans le train !!!
-Mais tu ne sais même pas où je vais, protesta la jeune fille.
-Peu importe, allez viens, il n'y a pas une minute à perdre, je vais acheter mon billet !!!
Il empoigna Emma par le bras et la traîna vers l'extérieur, abandonnant Pierre, seul devant son verre.
-N'oubliez pas de m'envoyer une carte postale, lâcha ce dernier avec nonchalance.






Attention: Tu n'es pas identifié, seuls les auteurs peuvent participer.
Je veux m'inscrire maintenant.
Je suis déjà membre, je peux m'identifier en haut de la page.



Histoire Classique   Favoris   Geolocalisation   Podcast   FluxRss   Twitter
Bon à savoir:

Mesdames, Mesdemoiselles... est classée dans le genre Psychologie.

Commencée par Raph,
le 02 septembre 2005. L'histoire est composée de 57 participations.

aucun commentaire
1478 lectures

  • 14 Auteurs:
Raph
Raph 14
Plummot
Plummot 14
Telma
Telma 11
Elektralias
Elektralias 4
Sylvie
Sylvie 3
Pipo
Pipo 3
Nono
Nono 1
Nikita
Nikita 1
Angel
Angel 1
Fruit
Fruit 1
Patty
Patty 1
Alchimiste8817
Alchimiste8817 1
Anh
Anh 1

Note: 5.0/5 (1 votant)

  • Du m√™me auteur:

Les aventures de Franckie Goubin
  Coups de Théâtre!

Horreur des samedis en aoŻt 2008
  Gore & Horreur

Science-fiction des jeudis en aoŻt 2008
  Science-fiction