","$smiley"); $smiley = str_replace(":-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(tss)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(close)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":o","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-o","","$smiley"); $smiley = str_replace("lol","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pascontent)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":~.","","$smiley"); $smiley = str_replace("8)","","$smiley"); $smiley = str_replace("8-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleche)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(coeur)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(!)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(?)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(nuke)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(ninja)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(euh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(wako)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":(","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-(","","$smiley"); $smiley = str_replace("(namour)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rolleyes)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":D","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-D","","$smiley"); $smiley = str_replace(";)","","$smiley"); $smiley = str_replace(";-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(siffle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mad)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(hum)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bizoo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(gateau)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(photo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(inginf)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleures)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(i)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(kdo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chat)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(note)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rose)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rosefanee)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rougir)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(honteux)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(larme)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fiou)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mouton)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(huh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(innocent)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zzz)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(trefle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(aveugle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zorro)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(shuriken)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(magie)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pirate)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(diable)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(noel)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(alien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(angel)","","$smiley"); return $smiley; } ?> Lieut' Franc. « Policier

Lieut' Franc.
Lieut' Franc.
Les enquêtes du lieutenant Francchi.




 Page 1 sur 1
Participations 1 √† 3 sur 3  <<  >> 


 Ompaquo 21 juillet 2009 à 16:11 Envoie un message √† Ompaquo Voir le profil de Ompaquo
Driiiing ! Driiiing ! Driiiing ! Driiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnng !!!

-Oh non !!! Qui c'est qui m'a laissé ce réveil allumé un dimanche matin ... Mathias Francchi se connaissait trop bien pour savoir qu'il n'allait pas pouvoir se rendormir. Il se leva du haut de son mètre quatre-vingt dix, fit un câlin à sa chienne teckel nommée Belle qui ne demandait que ça et se dirigea vers la salle de bain pour se prendre un bon bain et se raser. Il s'habilla d'un pantalon de jogging et d'un sweet à capuche et attacha sa chienne à la laisse.

Dehors, le peu de monde que l'on pouvait trouver un dimanche matin se retournait sur lui en pouffant de rire. Mathias lui, laissa faire sans comprendre l'origine de ces rires. Arrivé devant la boulangerie, il attacha la laisse au poteau en face de la porte et entra. Charlotte qui était pourtant son amie se mit à éclater de rire lorsqu'elle vit le lieutenant.

-M'enfin, je comprends pas ! Qu'est ce que j'ai de différent des autres jours pour que tout le monde se foute de ma tronche?
-Attends je vais te chercher une glace pour que tu puisse te contempler. Dit-elle en essuyant ses larmes qu'elle n'avait plus contenir.

Elle partit dans l'arrière boutique et revint quelques secondes plus tard mais en revoyant Mathias, elle ne put se contenir et repartit en fou rire.

-Passe-moi cette fichue glace.

En voyant sa tête, il prit sa capuche et la mit sur sa tête afin de cacher ses cheveux auxquels il avait oublier de retirer le shampooing. N'ayant enfilé qu'un sweet à capuche il ne s'était pas rendu compte de l'état de ses cheveux.

-Bon passe-moi mes croissants et on n'en parle plus.

Sorti de la boulangerie, il lança un bout de croissant à sa chienne qui raffolait de friandises en tout genre.

Rentré chez lui, il lava ses cheveux et entendit son téléphone sonner. Il se dirigea vers lui et vit le nom du commissaire et ne put lâcher ces mots.

-Oh non, pas un jour où j'ai posé mes congé. Pitié.

Mais pris par son devoir, il décrocha et entendit la voix rauque du commissaire lui dire :

 Ompaquo 28 août 2009 à 19:01 Envoie un message √† Ompaquo Voir le profil de Ompaquo
-Lieut' Franc ?
-Ouais m'sieu Perez.
-J'ai un truc pour toi. Viens au plus vite pour toi.
-Mais commissaire... Tenta Mathias mais le commissaire fut intransigeant.
-Je sais tes congés... Mais on a vraiment besoin de toi. Ramène-toi le fion et plus vite que ça.
-Ok. Ok. J'arrive.
Il se dirige vers sa garde robe et un enfile une chemise et un jean et se dirige vers le lit encore défait pour faire un bisou à sa chienne.
-Je crois bien que notre balade prévue au parc cet aprèm' va être remise à plus tard, ma Belle chérie.

Arrivé devant le commissariat, il salue le brigadier à l'entrée et se dirige vers le bureau de son patron quand...

 Ompaquo 31 août 2009 à 15:13 Envoie un message √† Ompaquo Voir le profil de Ompaquo
... celui-ci sort de la salle photocopieuse à l'entrée.
- Ah te v'la lieut'. On a un gros problème là.
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- Un groupe vient de prendre il y a... Attends voire... C'était cinq minutes avant mon appel. Heu il y a un peu plus d'un quart d'heure, la Banque Simplicity basée à Paris. On soupçonne un cambriolage. Tu seras chargé de les faire attendre, d'écouter leurs revendications et autres. N'oublie pas qu'il faut éviter de les énerver.
- Ok, c'est parti.

Arrivé deux rues avant la banque, la rue était bloquée et il dut s'identifier afin de passer. Un homme vint en courant vers lui. C'était une épreuve fatigante pour lui du fait de son embonpoint.
- Vous êtes le lieutenant Francchi ?
- C'est moi même. Et vous êtes ?
- Je suis informaticien. Je m'appelle Edouard Defribourg. C'est le monsieur là-bas qui m'a dit de venir vous chercher.
- Bien, allons-y.

- Bonjour, c'est moi qui ai découvert le bordel. Je passais en voiture et une dizaine de personnes sont sorties. Une vieille femme m'a dit que 5 personnes masquées se sont engouffrées avec des armes dans la banque. Certains ont réussi à sortir mais il reste au moins quarante hommes et femmes dans la banque.
- Oui et puis une banque de cette taille, c'est pas facile à surveiller pour nos hommes. Mais dîtes-moi comment se fait-il qu'une banque soit ouverte un Dimanche ?
- Allez demander ça au Directeur. Il est là-bas, à côté du camion qui s'occupe des trucs psychologiques pour ceux qui ont réussir à sortir. Il était absent lors de l'attaque. Je pense que c'est une histoire d'offre spéciale ou quelque chose comme ça.
- Au fait, on-t-il contacter quelqu'un ?
- Non pas que je sache.
- Bien. On va se charger de le faire. Attendez mes instructions.
Mathias se dirigea vers le camion et s'adressa à un homme qui vu ses vêtements ne pouvait être que le directeur du bâtiment en face de lui.
- Z'êtes le directeur ?
- Oui. A qui ai-je l'honneur ?
- Lieutenant Francchi. Je suis chargé de prendre les cambrioleurs là-dedans.
- Ah monsieur, je vous en conjure sauvez moi. Il ne faut pas qu'ils s'enfuient avec l'argent de la banque. Par pitié...
- Tout d'abord, il va falloir qu'on parle. De puis quand les banques ouvrent-elles le Dimanche ?
- C'est une offre spéciale. Toutes les personnes prenant un compte bancaire aujourd'hui, jour anniversaire de la création de notre entreprise, ne paieront pas leur carte bancaire quelle qu'elle soit.
- Bien, et puis-je avoir un numéro de téléphone directe qui donnerait à la salle principale ?
- Sans problème. Il me faut juste un stylo et un papier.
- Ok. Donnez celà à mon collègue. Et vous appelez. Dit-il en se tournant vers le jeune flic auprès de lui. S'ils répondent. Passez-les moi.
- Bien, mon lieutenant.





Attention: Tu n'es pas identifié, seuls les auteurs peuvent participer.
Je veux m'inscrire maintenant.
Je suis déjà membre, je peux m'identifier en haut de la page.



Histoire Classique   Favoris   Geolocalisation   Podcast   FluxRss   Twitter
Bon à savoir:

Lieut' Franc. est classée dans le genre Policier.

Commencée par Ompaquo,
le 21 juillet 2009. L'histoire est composée de 3 participations.

aucun commentaire
714 lectures

  • 1 Auteur:
Ompaquo
Ompaquo 3

  • Currently 1.50/5

Note: 1.5/5 (2 votants)

  • Du m√™me auteur:

La guerre de 1908
  Humour

Www.crimes@meurtres.fr
  Policier

Polaire est la nuit
  Poésie