","$smiley"); $smiley = str_replace(":-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(tss)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(close)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":o","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-o","","$smiley"); $smiley = str_replace("lol","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pascontent)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":~.","","$smiley"); $smiley = str_replace("8)","","$smiley"); $smiley = str_replace("8-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleche)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(coeur)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(!)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(?)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(nuke)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(ninja)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(euh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(wako)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":(","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-(","","$smiley"); $smiley = str_replace("(namour)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rolleyes)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":D","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-D","","$smiley"); $smiley = str_replace(";)","","$smiley"); $smiley = str_replace(";-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(siffle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mad)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(hum)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bizoo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(gateau)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(photo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(inginf)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleures)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(i)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(kdo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chat)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(note)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rose)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rosefanee)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rougir)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(honteux)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(larme)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fiou)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mouton)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(huh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(innocent)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zzz)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(trefle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(aveugle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zorro)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(shuriken)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(magie)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pirate)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(diable)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(noel)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(alien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(angel)","","$smiley"); return $smiley; } ?> Les héros oubliés « Maracas

Les héros oubliés
Les héros oubliés
L'histoire retrace la dernière journée d'un pompier




 Page 1 sur 1
Participations 1 √† 1 sur 1  <<  >> 


 Tris 05 janvier 2008 Envoie un message √† Tris Voir le profil de Tris Tristessedu-33.skyblog.com
Le jour se lève,
Un rayon de soleil le réveille.
Il se lève toujours habillé, la nuit a été mouvementé.
Il n'a pas beaucoup dormi mais il se prépare pour le rituel matinal habituel.
Il se douche et se change, rejoint les autres en rang dehors, le lever de drapeau se fait.
Ils font la minute de silence en mémoire des pompiers tombés aux feux.
Il ferme les yeux et en profite pour vider son esprit, il pense à sa famille, sa femme et son enfant.
Quarante secondes, il ne pense plus à rien, cinquante et...
L'alarme retentit, son bip sonne quelques secondes après, il ouvre les yeux, regarde ses compagnons, et court prendre son équipement puis monte dans le camion rouge qui démarre avec les gyrophares.
Le chef d'agrès leur explique la situation et désigne les binômes.
Il met son casque, il est lourd et pesant. Il a un mauvais pressentiment.
Ils arrivent sur les lieux, le spectacle qu'ils ont sous les yeux et à couper le souffle.
La maison en feu déchire le ciel en deux, les flammes montent comme si elles voulaient toucher les nuages.
La peur et l'adrénaline montent.
Le chef appelle du renfort, nous on prépare le matériel.
Une femme en pleurs hurlant à mort saute sur lui, elle lui demande de sauver son enfant. La police la tire en arrière et lui demande de se calmer.
Il la regarde puis regarde les flammes... c'est bruyant...tout ce vacarme...
Le chef d'agrès qui a entendu ordonne au BAT (binôme attaque) de faire la reconnaissance.
Ils mettent les masques, respirer avec l'ARI (appareil respiratoire isolant) est difficile son souffle s'accélère.
Ils s'accrochent à la ligne de vie.
Ils s'avancent dans le brasier ils essayent de se repérer, ils longent le mur, « l'enfant est à l'étage » qu'il crie à son coéquipier.
La fumée est plus dense, il trouve l'escalier.
Les flammes lèchent sa tenue.
Il hurle quelque chose à son coéquipier, aucune réponse, il continue, il essaye de parler à la radio aucune réponse.
Il continue, il n'entend plus que sa respiration et les pleurs de l'enfant, son cúur bat plus vite, il ne lui reste plus beaucoup d'oxygène, sa respiration devient plus faible.
Il rentre dans une pièce, les pleurs de l'enfant sont plus forts ici...
Il tâtonne partout et trouve enfin l'enfant, il le prend dans ses bras et redescend.
Un bip strident lui indique qu'il doit absolument sortir.
Il percute son compagnon, il était bloqué.
Ils courent vers la sortie.
Soudain un bruit sourd, le sol tremble et des débris tombent de partout.
Ils voient enfin la lumière du jour mais une poutre tombe sur lui, il protège l'enfant avec son corps, il tend l'enfant vers son collègue, et lui hurle de sortir.
Il prend l'enfant et s'en va juste à temps, d'autres poutres tombent et bouchent l'entrée...
Le vacarme du début il ne l'entend plus ...le silence complet, il n'a plus d'oxygène, il utilisera ses dernières forces pour crier JE VOUS AIME.
La maison entière s'écroule.

Il n'avait qu'une seule chose en tête sauver l'enfant, faire son métier, sa passion.

La mort d'un homme pour la vie d'un enfant.
Il a préféré vivre son rêve plutôt que de rêver sa vie.
La relève est assurée son fils deviendra pompier..


Au fond de notre coeur on gardera l'image de ce Héros qui a donné sa vie vous quelqu'un d'autre.





Attention: Tu n'es pas identifié, seuls les auteurs peuvent participer.
Je veux m'inscrire maintenant.
Je suis déjà membre, je peux m'identifier en haut de la page.



Histoire Classique   Favoris   Geolocalisation   Podcast   FluxRss   Twitter
Bon à savoir:

Les héros oubliés est class√©e dans le genre Maracas.

Commencée par Tris,
le 05 janvier 2008. L'histoire est composée de 1 participation.

aucun commentaire
673 lectures

  • 1 Auteur:
Tris
Tris 1

  • Currently 1.50/5

Note: 1.5/5 (2 votants)

  • Du m√™me auteur:

Légion
  Aventure