","$smiley"); $smiley = str_replace(":-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(tss)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(close)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":o","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-o","","$smiley"); $smiley = str_replace("lol","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pascontent)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":~.","","$smiley"); $smiley = str_replace("8)","","$smiley"); $smiley = str_replace("8-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleche)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(coeur)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(!)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(?)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(nuke)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(ninja)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(euh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(wako)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":(","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-(","","$smiley"); $smiley = str_replace("(namour)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rolleyes)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":D","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-D","","$smiley"); $smiley = str_replace(";)","","$smiley"); $smiley = str_replace(";-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(siffle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mad)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(hum)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bizoo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(gateau)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(photo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(inginf)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleures)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(i)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(kdo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chat)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(note)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rose)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rosefanee)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rougir)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(honteux)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(larme)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fiou)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mouton)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(huh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(innocent)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zzz)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(trefle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(aveugle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zorro)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(shuriken)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(magie)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pirate)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(diable)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(noel)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(alien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(angel)","","$smiley"); return $smiley; } ?> Humour des lundis en décembre 2009 « Humour

Humour des lundis en décembre 2009
Humour des lundis en décembre 2009
l’histoire du jour apparaît pendant un mois et ne peut être poursuivi que le jour correspondant dans la semaine.



 Page 1 sur 1
Participations 1 √† 1 sur 1  <<  >> 


 Clothilde 07 décembre 2009 à 19:29 Envoie un message √† Clothilde Voir le profil de Clothilde
Le soleil brille de tout son éclat, la maison étincelle dans sa blancheur nouvelle !
Pierre descend de son échelle, se dirige vers le fond du jardin, passe derrière le vieux pommier et urine sur tas de braises accumulées entre la haie et le tronc. Il revient d'un pas lent, s'arrête un instant au milieu de la pelouse, resserre sa ceinture d'un cran et contemple son travail. Son visage, aux joues grises de barbe naissante, son torse nu sous la salopette de travail maculée ruissellent de sueur .Il sort de sa poche un mouchoir à carreaux et s essuie.
Il entre dans la maison, en ressort presque aussitôt avec un litre d'eau fraîche ,la porte à sa bouche et en avale goulûment la moitié tout en contemplant son travail.
Il a un air dubitatif
Il reste un instant pensif puis soudain mû d'une inspiration, il se rend hâtivement vers la remise au fond du jardin et en ressort quelques instants plus tard avec la mine réjouie d'un gamin ! Il a trouvé ce dont il avait besoin.
Un pinceau coincé entre les lèvres, la main droite tenant le pot ouvert, il grimpe prudemment à l'échelle. Il pose le pot sur le rebord d'une fenêtre et se met au travail ! Sa main dessine avec précision des lettres ornées de fioritures.
Son travail l'absorbe longtemps et lorsque qu'enfin il dessine la dernière lettre, le clocher de l'église sonne dix huit heures !
Une voiture franchit l'allée du garage et s'arrête, une femme blonde, vêtue d'un tailleur gris en sort, la portière claque.
Elle dénoue ses cheveux qui retombent en cascade sur ses épaules, enlève ses chaussures rouges à talons haut, saute au dessus du parterre de fleurs et pieds nus traverse la pelouse en courant ! Son visage est rouge de colère.
-Tu m'as menti, tu m'avais promis de ne pas donner de nom à cette maison !
Pierre imperturbable descend de son échelle avec encore plus de lenteur qu'il n'en a mis pour la grimper.
- Pourquoi avoir choisi ce nom ridicule « RESIDENCE SANS SOUCIS »
- Afin de conjurer le mauvais sort, Sophie chérie répond- il en lui déposant un baiser sur le front.
Sophie furieuse, elle regarde son homme avec des yeux de vipère enragée !
Celui-ci imperturbable la toise du haut de son quatre vingt cinq.
- Résidence sans soucis, cela fait maison de retraite, tu es devenu fou ma parole, nous allons être la risée de tout le quartier !
- C'est pour ta mère !
- Quoi ma mère ?
- C'est elle qui payera la facture.
- Pourquoi veux-tu faire payer ma mère et d'abord de quelle facture parles-tu !
- La facture de la couleur voyons, la noire seulement, et rassure toi, je ne lui compterai pas la main d'úuvre.
- Tu te fous de moi là mon chéri, elle paye déjà les mensualités depuis que tu as perdu ton boulot et tu vas lésiner sur un pot de couleur que tu as utilisé pour cette inscription ridicule !
- Ridicule, ridicule, pas tant que cela, elle s'est tout de même installée ici depuis que tu travailles !
-Mais, enfin, Pierre tu sais bien que c'est du provisoire !
-Du provisoire, du provisoire ! Elle s'installée ici deux mois après notre aménagement et cela fait deux ans deux semaines et dix jours que nous sommes ici !
-Pierre tu exagères, elle ne prend pas beaucoup de place !
- C'est vrai que son mètre soixante et ses quarante kilos ne sont pas encombrants.
- Ouf, tu me rassures !
- Elle mange comme quatre aussi, je me demande où elle met ce que elle enfourne à chaque repas.
-Pierre enfin....
- Encore que le problème n'est pas là, non vraiment quand il y en a pour deux, il y en pour trois et même pour quatre ! Vois-tu ce qui m indispose vraiment, c'est la fumée de cigare de ses copains qui viennent trois fois par semaine taper la carte ! Et encore il n'y aurait que cela ! Mais non contents d'empester notre salon, ils vident aussi régulièrement mon bar !
-Voyons Pierre, ce n'est pas bien grave, regarde les voisins ce qu'ils endurent avec leurs deux adolescents ! Les sorties, l'alcool, la drogue, les fugues, les visites régulières de la police ! Tu sais il y a des jours où je me dis que c'est une chance que nous n'ayons pas pu avoir d'enfants !
- Ah parce que tu crois que j'aurais été incapable d'éduquer mes enfants ! Je n'aurais pas fait partie des parents qui démissionnent moi !
- Taratata tu ne peux rien affirmer et puis nous ....
-Sophie tais toi et écoute moi pour une fois dit il avec un rien d'énervement dans la voix. A partir de main je retravaille !
-Pierre, mon chéri, c'est merveilleux, s'écrie Sophie en se jetant à son cou !
-Retrouver du boulot à ton âge c'est une chance énorme, tu dois être heureux ! C'est quoi ce boulot, c'est où, c'est bien payé ?
Pierre enfouit la tête de sa femme contre son torse humide et tandis qu'il la berce, ses lèvres dessinent un petit sourire narquois. Le flot des questions se tarit Au bout de quelques secondes, il se sépare d'elle et lui dit :
- Je deviens directeur d'une maison de retraite !
Sophie le repousse d'un geste brusque
- Ah ah, bravo bien essayé tu avais presque réussi à me convaincre
- Ma mère vient s'installer elle aussi ! Elle arrive lundi prochain et fera comme ta mère, elle payera sa pension !
Il n'y a plus que le règlement à établir ! Je suis convaincu que tu te feras un plaisir d'en établir les modalités.
Sur ces paroles, il lui tourne le dos, remonte sur son échelle, trempe son pinceau dans le pot et met les points sur les « I »





Attention: Tu n'es pas identifié, seuls les auteurs peuvent participer.
Je veux m'inscrire maintenant.
Je suis déjà membre, je peux m'identifier en haut de la page.



Histoire Journali√®re   Favoris   Geolocalisation   Podcast   FluxRss   Twitter
Bon à savoir:

Humour des lundis en décembre 2009 est class√©e dans le genre Humour.

Commencée par Clothilde,
le 07 décembre 2009. L'histoire est compos√©e de 1 participation.

aucun commentaire
888 lectures

  • 1 Auteur:
Clothilde
Clothilde 1

  • Currently 2.50/5

Note: 2.5/5 (2 votants)