","$smiley"); $smiley = str_replace(":-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(tss)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(close)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":o","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-o","","$smiley"); $smiley = str_replace("lol","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pascontent)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":~.","","$smiley"); $smiley = str_replace("8)","","$smiley"); $smiley = str_replace("8-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleche)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(coeur)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(!)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(?)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(nuke)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(ninja)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(euh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(wako)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":(","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-(","","$smiley"); $smiley = str_replace("(namour)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rolleyes)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":D","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-D","","$smiley"); $smiley = str_replace(";)","","$smiley"); $smiley = str_replace(";-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(siffle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mad)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(hum)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bizoo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(gateau)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(photo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(inginf)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleures)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(i)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(kdo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chat)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(note)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rose)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rosefanee)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rougir)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(honteux)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(larme)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fiou)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mouton)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(huh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(innocent)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zzz)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(trefle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(aveugle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zorro)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(shuriken)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(magie)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pirate)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(diable)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(noel)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(alien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(angel)","","$smiley"); return $smiley; } ?> Harry Potter et le tourbillon du temps « Fans Fictions

Harry Potter et le tourbillon du temps
Harry Potter et le tourbillon du temps
Et si Harry peut remonter le temps jusqu'à l'époque tragique de la mort de ses parents...




 Page 1 sur 2
Participations 1 √† 20 sur 35  <<  >> 


 Nono 02 janvier 2006 Envoie un message √† Nono Voir le profil de Nono www.legow.tk
La dernière année d'école à Poudlard se termine dans trois semaines maintenant. Il règne sur l'édifice et aux alentours un doux parfum envoûtant, le genre de parfum dont on devine à l'avance qu'il viendra à nous manquer à l'avenir. Harry et Hermione discutent, assis sur un banc, dans une petite cour. Ils se remémorent le bon comme le mauvais, amis et ennemis, une rétrospective de leurs années à l'école des sorciers. Ils rient de leurs péripéties passées quand soudainement Harry devient sérieux, au point d'être inquiétant:

- Je me suis longuement demandé, si le retourneur de temps pouvait me ramener à... et si j'avais pu faire quelque chose...
- Il ne faut pas y penser Harry.
- A supposer qu'il soit possible de revenir à l'époque où mes parents ont été tués...
- Il te serait impossible d'y changer quoi que ce soit! Ne te fais pas de mal, ramener à la vie des morts ça rend le monde impossible à vivre, c'est pour cela qu'il est interdit aux sorciers de modifier le cours du temps.
- Pas si j'empêche leur mort.
- Ça ne fonctionne pas comme ça, Harry...
- Si j'avais le retourneur de temps, je pourrais les voir au moins...

 Trinity 02 janvier 2006 Envoie un message √† Trinity Voir le profil de Trinity
- Mais imagine les conséquences si tu empêchais leur mort... Toute l'histoire serait à réécrire. Pour commencer, tu n'aurais pas cette cicatrice, par conséquent Voldemort ne t'aurait pas transmis certains de ses pouvoirs. Et ça encore ce n'est qu'un détail.
- Mais on avait déjà essayé toi et moi lors de notre histoire avec Azkaban, et tout était rentré dans l'ordre...

 Blueorchid 02 janvier 2006 Envoie un message √† Blueorchid Voir le profil de Blueorchid
- Sauver Sirius et Buck a duré trois heures. Imagine les conséquences d'un retour dans le passé de 16 ans !
- Tu as eu la chance de grandir avec tes parents, toi. Je ne les ai connus qu'à travers des photos. J'aimerais pouvoir connaître le bonheur d'être entouré d'amour et de joie.
- Je comprends mais de toute façon, j'ai dû rendre le Retourneur de temps au professeur McGonagall à la fin de notre troisième année...
- Hermione, tu peux dire tout ce que tu veux, je vais essayer. Je n'ai plus rien à perdre maintenant.
Harry se leva d'un bond, et se dirigea résolument vers le château. Hermione lui emboîta le pas.
Il savait ce qu'il fallait faire, il n'y avait qu'une solution.

 Anakin 12 janvier 2006 Envoie un message √† Anakin Voir le profil de Anakin
Arrivé au château, Harry monte directement vers la salle commune des Gryffondor, suivit de près par Hermione qui continue à lui dire de ne pas retourner dans le passé.
-Le mot de passe? demanda la Grosse Dame.
-Citron Sorbet, dit Harry. Et il s'engouffra dans le passage.
Il n'y a personne dans la salle commune, que Harry traverse à toute vitesse, avant de rentrer dans le dortoir des garçons. Ron est alors réveillé de sa sieste par les hurlements d'Hermione. Il regarde Harry qui sort de sa malle quelque chose.
-Ta cape d'invisibilité et la carte du maraudeur !!! Qu'est ce que vous préparez tous les deux ???....

 Evertkhorus 17 janvier 2006 Envoie un message √† Evertkhorus Voir le profil de Evertkhorus
-Hermione, qu'est-ce que tu fais dans la chambre des garçons???!!! hurla Ron en rabattant rapidement sa couverture sur lui... Je t'ai déjà dit que....
-Tais-toi Ron, coupa Hermione. Pour une fois il va falloir que tu m'écoutes et que tu dissuades Harry de...
-De...? interrogea Ron, l'air quelque peu ahuri... Il n'avait jamais été très frais au réveil, surtout lorsque c'était Hermione qui le sortait du lit par des hurlements...
-De faire ce que j'aurai du faire depuis des années! répondit Harry. Tu ne m'en empêcheras pas Hermione! J'en ai assez de cette vie! J'aurai voulu être quelqu'un d'ordinaire avec une vraie famille, une vraie enfance... sans cousin sadique et sans aventures abracadabrantes...
-Harry, non je t'en supplie! Il peut y avoir des conséquences bien pires que ce que tout ce que tu peux imaginer... Si tu sauves tes parents, que tu empêches Queudver de les trahir... la prophétie ne sera pas écrite Harry, la prophétie sur toi et Voldemort... et qui donc pourra le tuer alors...
Ron les regardait sans comprendre.
-Je ferai tout pour t'en empêcher Harry, tout... c'est de la folie, de la folie pure... Je t'en prie supplia-t-elle les larmes lui montant aux yeux.
-Non, lui répondit Harry d'un air dur. C'est décidé.
Le visage d'ordinaire bienveillant de Harry quand il observait Hermione devint soudain dur et fermé. Tout son être reflétait la colère, une colère incontrôlable. Les larmes d'Hermione s'asséchèrent et son regard devint dur à son tour.
-Je suis prête à me battre contre toi Harry! Tu ne peux changer le cours de l'histoire pour améliorer ta vie personnelle!
Un rire dément s'échappa de la bouche de Harry... Ron était complètement affolé et ne savait que faire pour arrêter cette crise de folie que partageait Hermione et Harry.
-Tu es prête à me défier Hermione, moi qui ait vaincu le Seigneur des Ténèbres?

 Blueorchid 20 janvier 2006 Envoie un message √† Blueorchid Voir le profil de Blueorchid
-Oui, je suis prête, répondit Hermione. Elle sortit alors sa baguette magique de sa robe de sorcier, et se mit en position pour attaquer. Harry fit de même, et ouvrit la bouche pour prononcer une formule...
-Arrêtez !
Ron s'interposa entre ses deux amis :
-Expliquez-moi ce qui se passe ici !
-Harry veut se servir du Retourneur de Temps pour sauver ses parents !
-Et vous allez vous battre pour ça ? Harry, je me demande pourquoi tu n'y as pas pensé avant ! Allons le chercher tout de suite...

 Anakin 23 janvier 2006 Envoie un message √† Anakin Voir le profil de Anakin
-Ron mais tu...
Hermione n'avait pas fini sa phrase que les deux garçons étaient déjà dans la salle commune, prêts à sortir avec la cape d'invisibilité.
-Hermione, on essaie, c'est tout. Et si ça marche pas tant pis (Ron).
Les garçons allaient sortir, mais Hermione les arrêta.
-Attendez, je viens avec vous. On sait jamais, vous aurez peut être besoin d'aide.
Ils se glissèrent tous les trois sous la cape, sortirent, et se dirigèrent vers le bureau de McGonagall.

 Blueorchid 08 février 2006 Envoie un message √† Blueorchid Voir le profil de Blueorchid
- Animagus ! dit Hermione.
- Hey ! Comment tu connais le mot de passe ? demanda Ron.
Avant qu'Hermione put lui répondre, la gargouille, située devant la porte du bureau de la directrice de Poudlard, s'anima et fit un pas sur le côté. Derrière elle, le mur s'ouvrit et fit place à un escalier en colimaçon.
- Alors, comment connais-tu le mot de passe ? insista Ron.
- Ce serait trop long à t'expliquer, mais disons que j'ai tout de même eu des contacts avec Poudlard cette année.
Ils entrèrent dans le bureau de la directrice. Harry n'y était plus retourné depuis ce jour tragique, un an auparavant. Les nombreux objets, dont il ne connaissait toujours pas l'utilité, avaient laissé place à des livres et grimoires. Lorsque le regard de Harry se posa sur le portrait de Dumbledore, il eut un pincement au coeur. Revoir ce nez aquilin, et ces lunettes en demi-lune lui rappela combien le professeur lui manquait. Tous les autres portraits étaient en train de somnoler. Harry sortit de sous la cape et s'approcha de Dumbledore pour lui annoncer la bonne nouvelle à propos de sa victoire contre Lord Voldemort.
- Que fais-tu là ? dit une voix derrière lui, que Harry reconnut comme étant celle de McGonagall.

 Nono 17 février 2006 Envoie un message √† Nono Voir le profil de Nono www.legow.tk
C'est à ce moment précis que Rusard, le concierge débarqua en trombe dans le bureau de McGonagall.
- Madame la directrice! s'écria-t-il, Peeves est insupportable, totalement incontrôlable!
En y prêtant plus attention, on aurait pu entendre un ouf de soulagement, venu de nulle part.
- En quoi Peeves peut-il être plus incontrôlable qu'en temps normal? lui rétorqua -t-elle.
- Il me fait tourner en bourrique Madame, je sollicite votre aide.
- Gardez votre calme, j'arrive. En attendant Monsieur Potter, veuillez rester ici, le temps que je résolve cette affaire avec notre esprit frappeur favori.
Et elle rajouta en quittant la pièce:
- Poudlard sans Peeves serait comme du Quidditch sans vif d'or...

 Evertkhorus 27 février 2006 Envoie un message √† Evertkhorus Voir le profil de Evertkhorus
-Il n'y a pas une minute à perdre s'exclama Harry, une fois que les pas de McGonagall se furent évanouis au loin. Trouvons ce retourneur de temps et disparaissons avant qu'elle ne revienne...
-Mais Harry... tenta Hermione
-Harry a raison, intervint Ron. Quoique nous fassions quand nous serons dans le passé, ça va forcément changer le présent. Et quand nous reviendrons, comme on aura tout modifié, on ne sera plus ici et il n'y aura aucun risque d'avoir une retenue ou même d'être renvoyés!
-Et peut-être qu'on ne sera plus du tout amis, murmura-telle.
Mais aucun des deux jeunes hommes n'entendit cette remarque. Ils cherchèrent dans tout le bureau et au bout de plusieurs minutes, ils commençaient à désespérer. Ils avaient l'impression d'avoir fouiller tous les tiroirs et regarder dans tous les placards de la pièce. La directrice allait bientôt revenir et il allait falloir trouver une bonne excuse pour leur présence dans son bureau. Hermione se redressa soudain:
-McGonagall nous a dit à la fin de notre troisième année qu'elle allait rendre le retourneur de temps au ministère! Il doit être là-bas, dans le département des mystères... On n'a aucune chance d'en trouv...
-Elle devait en avoir un autre, s'exclama Harry en se redressant, un sourire victorieux sur les lèvres...
Il tenait entre ses doigts un minuscule sablier au bout duquel pendait une chaîne. Ron poussa un cri de joie et Hermione eut du mal à dissimuler l'expression d'effroi qui se dessinait sur son visage. Elle n'avait jamais penser trouver un retrourneur de temps dans le bureau de la directrice...
-Allez! dit Harry. Rapprochez-vous!
Il leur passa la chaîne dorée autour du cou et compta le nombre de tours nécessaires pour revenir seize ans en arrière... Hermione murmura quelques mots qui ressemblaient à un adieu adressé à tout ce qu'elle avait connu, puis Harry fit tourner le sablier une dernière fois. Et ils disparurent...

 Frankie 28 février 2006 Envoie un message √† Frankie Voir le profil de Frankie magiciensamateurs.com
C'est alors qu'Harry, Ron et Hermione se retrouvèrent à la taverne des Trois Balais un soir assez obscur. Harry vit un sorcier très obscur dans un coin avec une capuche sur la tête et quelque chose qui ressemblait à des oreilles à rallonge (mais c'était impossible puisque c'est Fred et George qui les ont inventées 15 ans plus tard) Harry le reconnut facilement, il s'agissait de Rogue Severus, un professeur qu'Harry avait particulièrement détesté durant ses années à Poudlard. Il semblait porter une attention particulière à une table de l'autre coté de la pièce. Il y avait là le Professeur Dumbledore discutant avec une sorcière très mal en point Lunette épaisse, les yeux en orbite, chevelure en tignasse et collier en bouchon de bière-au-beurre. Elle ressemblait étrangement à Luna, une amie d'Harry, mais c'était plutôt le professeur Trelawney. Dumbledore ne semblait pas trop écouter, on aurait dit qu'il avait plutôt envie de partir quand soudain...

 Evertkhorus 1er mars 2006 Envoie un message √† Evertkhorus Voir le profil de Evertkhorus
Le professeur Trelawney se leva brusquement et commenca à parler bruyamment en faisant sursauter de nombreuses personnes dans la salle, dont Ron, Hermione et Harry. Ils s'étaient attendus à ce qu'elle rentre soudainement en transe et qu'elle commence à déclamer la prophétie, mais pas à la voir soudainement gesticuler et parler très fort.
-Professeur Dumbledore, je suis désolée, mais je ne resterai pas une minute de plus dans ce bouge... le whisky pur feu y est affreux et de nombreuses ondes semblent troubler mon troisième oeil. Permettez-moi de vous demander d'aller ailleurs.
Le professeur Dumbledore soupira, mais accepta galamment de quitter les Trois Balais. En sortant il lança un sourire d'excuse à Mme Rosemerta qui les regardait sévèrement. Une fois qu'ils eurent franchi la porte, Rogue jeta quelques piécettes sur la table et se leva.
-Il faut l'empêcher de les suivre, dit Harry. S'il n'entend pas la prophétie...
Il était déjà dehors. Hermione et Ron le rejoignirent très vite et c'est ensemble qu'ils emboîtèrent le pas à Rogue. Harry sortit sa baguette et la pointa dans les dos de Rogue... autant régler ça au plus vite:
-Petrificus total...
Mais son sortilège fut bloqué. Rogue lui faisait face. Il ne les avait pas reconnu bien sûr étant donné qu'il ne les connaissait pas encore. Il éclata d'un grand rire et d'un coup de baguette, il réussit à les immobiliser tous les trois et à les ligoter à l'aide de plusieurs cordes, sorties d'on ne sait où...
Il partit en courant. Le temps qu'Hermione ait réussi à acquérir assez de force de concentration pour se libérer, il était trop tard... Lorsqu'ils arrivèrent à La tête de Sanglier, ils virient Rogue s'enfuir au loin dans une ruelle adjacente: il avait sans doute entendu une partie de la prophétie, et venait de se faire jeter de la taverne. Au même moment, le Professeur Dumbledore quitta la taverne, l'air quelque peu perturbé. Il prit le chemin de Poudlard.
-Nous avons deux solutions, dit Harry. Nous retrouvons Queudver avant qu'il ne dise où est la cachette de mes parents ou...
-...nous allons directement à Godric's Hollow pour empêcher Voldemort de... poursuivit Hermione.
-...les tuer, acheva Ron. Comment va-t-on retrouver Queudver? poursuivit-il la voix quelque peu effrayée par la tâche qui leur restait à accomplir.

 Krysta 1er mars 2006 Envoie un message √† Krysta Voir le profil de Krysta
Hermione ne répondit pas et s'avanca d'un pas pressé sur les traces de Rogue.
Harry et Ron ne cessaient de lui poser des questions, elle ne répondit pas.
Lorsqu'elle en eut marre, elle se retourna, le visage un peu rouge de colère.
"Harry, tu es mon ami, ok? Puisque tu tiens tellement à sauver tes parents, nous allons les sauver, maintenant vous me suivez et vous vous taisez."
Puis elle se remit à marcher de plus en plus vite.
Ron la depassa et montra la cabane hurlante qui ne ressembalit pas du tout à celle qu'ils connaissaient.
"Y a d'la lumière!"
"Ils sont là?"demanda Harry, la voix assez grave, presque anxieux.
"J'espère.."sussura Hermione.
Hermione espèrait surtout que lorsque Harry verrait ses parents, il pense d'abord à ce qu'il devait faire avant de se jetter dans leur bras...
Et elle espèrait aussi que de se retrouver face à lui-même...ne changerait rien...

 Frankie 1er mars 2006 Envoie un message √† Frankie Voir le profil de Frankie magiciensamateurs.com
Ils arrivèrent à la cabane hurlante. Qui était placardé de tout côté? Les habitants avaient peur de s'approcher de cette maison puisque à certains moments, on entendait hurler à l'intérieur, même si tous les accès étaient fermés. Bon, peu importe. Les trois compagnons s'approchèrent de la cabane, et regardèrent par de petites fissures ce qui se passait à l'intérieur. Il y avait Lupin qui préparait le thé, ainsi que ses deux amis Sirius Black et Peter Pettigrew qui discutaient de l'état de la guerre et des stratégies à venir pour l'Ordre du Phénix. Quand soudain, Sirius annonça aux deux autres la bonne nouvelle : « Lily est enceinte, elle devrait accoucher vers la fin du mois de juillet » Pettigrew, qui n'avait pourtant pas l'habitude de s'intéresser à ce genre de choses, écoutait, cette fois, avec une oreille attentive.
De leur coté, nos trois amis essayaient par tous les moyens d'entrer à l'intérieur de la cabane, mais c'était carrément impossible. Les fenêtres avaient été placardées et ensorcelées justement pour prévenir les intrus. La seule possibilité d'entrer était de passer par le tunnel secret près du saule cogneur. Mais pour cela, ils devaient se rendre à Poudlard, malgré toutes les mesures de sécurité autour de l'école dans ce temps-là, et s'assurer qu'il n'y ait pas de pleine lune, car si le nuage se dissipait, Lupin pourrait se changer en loup-garou...

 Blueorchid 04 mars 2006 Envoie un message √† Blueorchid Voir le profil de Blueorchid
Les nuages commencèrent doucement à se dissiper. Ron attrapa le bras d'Hermione avec appréhension. Que feraient-ils si Lupin venait à se transformer ? Un croissant de lune apparut alors, après la disparition de la nappe de nuages. Ils poussèrent tous les trois un soupir de soulagement.
-Bon, puisqu'il est impossible d'entrer dans la cabane, c'est inutile d'insister, dit Hermione. Harry, tu m'as bien dit que tu voulais revenir à l'époque où tes parents ont été tués ?
-Oui.
-Eh bien allons-y. Nous avons tous les trois le permis de Transplaner, allons à Godric's Hollow.
Transplaner avait toujours été difficile pour Ron (il avait loupé son permis deux fois : la première fois à cause d'un demi-sourcil, et la deuxième fois à cause de l'ongle de son pouce droit). Il se remémora les fameux trois D : destination, détermination et décision. Il avait passé toute l'année à Godric's Hollow en compagnie d'Hermione et d'Harry, lorsqu'ils n'étaient pas en train de chercher un Horcrux. Pour lui, la destination était facile à visualiser. Il ne restait plus que la détermination et la décision. Il se concentra le plus possible (plus encore que lorsqu'il jouait aux échecs version sorciers), et tourna sur lui-même pour trouver son chemin dans le néant, en même temps que ses deux amis.
Une étrange sensation (à laquelle ils n'étaient pas encore habitués) parcourut leurs corps. Une pression tellement forte leur saisit les entrailles qu'il leur était devenu impossible de respirer. L'instant d'après, ils se retrouvaient tous les trois devant la maison de Lily et James Potter.

 Evertkhorus 04 mars 2006 Envoie un message √† Evertkhorus Voir le profil de Evertkhorus
Harry resta figé. Le Godric's Hollow devant lequel il se trouvait n'avait rien à voir avec celui qu'il avait appris à connaître durant ces quelques derniers mois. La maison en ruine et le jardin envahi de ronces avait cédé la place à une proprette petite demeure qui n'avait rien à envier à une maison de moldus. Des roses trèmières poussaient le long des murs, des rideaux de dentelle blanche pendaient aux fenêtres et un chemin de pavés menait tout droit à une porte de chêne.
Toute cette normalité, c'en était presque écoeurant pensa Harry. Comment ses parents, ces sorciers qu'il idolâtrait depuis toujours, avaient-ils pu vivre ici?
Ron voyant qu'Harry ne bougeait pas et qu'Hermione hésitait, se dirigea avec décision vers la porte et s'apprêtait à frapper quand la main d'Hermione l'arrêta et le tira en arrière. Elle les emmena tous deux derrière un bosquet au fond du jardin.
-Si tu es toujours décidé, Harry, il va falloir trouver un plan, dit Hermione. On ne peut se présenter à leur porte en leur révélant qu'on va tenter de les sauver de la mort atroce qui les attend, et que leur fils est présent devant eux. On ne peut pas non plus s'inventer une quelconque identité. Ils se méfieront... Il va falloir se cacher et réfléchir à un plan d'attaque, car Voldemort ne va pas arriver tout de suite. Tu n'es pas encore né Harry, et tes parents ne seront tués qu'un an après ta naissance...
-Je crois qu'il faudrait vraiment tenter quelque chose en attendant, affirma Harry. Soit on attend un an et on essaye de trouver Queudver ou Voldemort en attendant toute une année...soit on fait un bond de quelques mois en avant avec le retourneur de temps... on accélère le temps jusqu'à leur assassinat... On peut faire ça avec le retourneur de temps, Hermione?
Hermione soupira.
-Non Harry, si tu veux aller dans le futur, il faut que l'on repasse par notre case départ, il faut que l'on repasse par notre présent, et qu'ensuite on reparte à la date de la mort de tes parents...
-Mais... si on revient... Mc Gonagall... que va-ton... bafouilla Ron.
-C'est un risque à prendre, coupa Harry. Je ne pourrai attendre pendant toute une année sans aller voir mes parents. Je ne le supporterai pas, je vais devenir fou...
Hermione ne dit pas un mot. Il n'y avait pas besoin de réfléchir ou de discuter plus longtemps. Ils ne pouvaient rester ici pendant un an à attendre que le temps s'écoule. Harry deviendrait fou, mais peut-être que Ron et elle aussi. Il fallait absolument retourner au jour de l'assassinat de Lily et James... Elle leur passa la chaînette du retourneur de temps autour du cou, et après l'avoir manipulé quelques instants, elle sentit ses pieds quitter le sol.
Quelques instants plus tard, ils étaient à nouveau dans le bureau de McGonagall. Avant qu'ils aient pu se jeter sous la cape d'invisibilité ou qu'Hermione ait pu manipulé à nouveau le retourneur de temps pour les faire repartir, la porte du bureau s'ouvrit en grand. Le professeur McGonaggal était de retour. Quelle ne fut pas sa surprise de voir qu'en plus de Harry, Hermione et Ron étaient eux ausi présents...
-Eh bien asseyez-vous tous les trois, dit-elle sèchement. Je cois que vous avez beaucoup de choses à m'expliquer... et je crois que votre punition va être de taille...Mais d'abord Miss Granger, rendez-moi ce retourneur de temps... Et moi qui pensait que vous étiez raisonnable....

 Tom 05 mars 2006 Envoie un message √† Tom Voir le profil de Tom
-Nous sommes raisonnables.
-Taisez-vous Potter, dit le professeur McGonaggal, pouvez-vous bien me dire où êtes-vous allés avec le retourneur.
-Nous sommes retourner assister à la coupe de monde de l'an passé, répondit Ron instinctivement.
-Ronald Weasley n'osez pas me mentir en pleine figure, vous êtes déjà en voie d'expulsion n'aggravez pas votre cas.
-Nous avons tenté d'empêcher la mort des parents de Harry professeur McGonaggal, dit Hermione, mais nous sommes arrivés trop tôt.
Le professeur McGonaggal devint folle de rage.
-Êtes-vous conscient du danger que cela aurait apporté si vous étiez arrivés à temps. Voldemort était deux fois plus puissant dans ce temps-là il vous aurait tué en deux secondes et si par pur hasard vous auriez réussi à l'empêché de tuer Lily et James Potter, êtes-vous conscients que toute l'histoire du monde sorcier aurait changé.
-Peut-être, répondit Harry, mais j'aurais mes parents et j'aurais eu une vie normale comme les autres élèves de cette école. Je n'aurais pas à subir l'été tout le calvaire que j'endure chez les Dursley.
-J'en ai assez entendu pour ce soir allez vous couchez et demain au déjeuner je vous ferai parvenir les conséquences par hibou.
-Est-ce que nous allons être renvoyés, demanda Hermione incertaine.
-Je ne sais pas encore Miss Granger, répondit McGonaggal c'est très grave ce que vous avez fait ce soir allez vous couchez maintenant...

 Anakin 06 mars 2006 Envoie un message √† Anakin Voir le profil de Anakin
Ils sortirent du bureau de McGonagall avec une triste mine. Arrivés en bas de l'escalier, Hermione dit à Harry :
-Nous n'avons aucun moyen de retourner dans le passé sans le Retourneur de Temps, il faut que t'acceptes que tu ne peux pas sauver tes parents.
-Ce n'est pas grave, Harry, on est là, nous, et puis tu as ma soeur Ginny .
-Oui, je vous ai, vous, mais j'aurais aimé avoir également mes parents. Je suis sûr que c'est encore possible, il suffit...
-Harry ne rêve pas, l'interrompit Hermione, McGonagall ne va plus nous lâcher maintenant qu'elle sait ce que nous projetons de faire.
-Nous trouverons un moyen, dit Harry en se dirigeant vers la salle commune. Demain, nous sauverons mes parents.

 Blueorchid 08 mars 2006 Envoie un message √† Blueorchid Voir le profil de Blueorchid
-Bon, il est temps d'aller manger maintenant, dit Hermione en ignorant ce que venait de dire Harry.
-Mais....McGonagall a parlé d'aller nous coucher...
-Ron, regarde par la fenêtre, il fait encore jour dehors. Le temps n'a pas bougé depuis notre départ, on est toujours en fin d'après-midi ! McGonagall a dû être perturbée par Peeves !!
-....
-....
Ron et Harry étaient toujours surpris lorsque Hermione faisait une remarque sur un professeur, de surcroît lorsqu'il s'agissait du professeur McGonagall.

Ils s'installèrent tous les trois dans leurs fauteuils préférés de la salle commune. Pattenrond sauta sur les genoux de Hermione et s'installa confortablement. Il ronronnait sous les caresses de sa maîtresse.
Un silence pesant régnait sur la pièce. Harry songeait à la manière de récupérer le Retourneur de temps et de revenir au soir de la mort de ses parents.

Hermione voulut briser ce silence, et parla de ce qui la préoccupait le plus en ce moment :
-Maintenant que les examens sont terminés, je vais enfin pouvoir continuer à développer la S.A.L.E. Je vais envoyer un hibou au Ministère pour leur parler de cette association, et les sensibiliser aux mauvaises conditions de vie des elfes de maison...
-Ils sont déjà au courant, coupa Ron. Les elfes sont heureux de servir les sorciers. Ils sont faits pour ça.
-C'est parce qu'ils ont été conditionnés. S'ils connaissaient la liberté dès la naissance, ils n'accepteraient pas si facilement d'être des esclaves.
-Tu y vas un peu fort, Hermione. Qu'est-ce que t'en penses, Harry ?
Harry, qui n'avait pas écouter un mot de la discussion, hocha la tête et dit machinalement : "Je suis d'accord avec toi, Ron !".

Il revoyait Godric's Hollow bien entretenu, il s'imaginait y vivre avec ses parents, y grandir loin de son affreux cousin Dudley.
Il lui fallait à tout prix un moyen d'y retourner. Il était sûr qu'il était encore possible de reprendre le Retourneur de temps à la directrice.

 Evertkhorus 09 mars 2006 Envoie un message √† Evertkhorus Voir le profil de Evertkhorus
Harry ne cessait de retourner le problème dans tous les sens. S'il voulait repartir, s'il voulait vraiment revoir ses parents, il devait à tout prix reprendre le retourneur de temps, quoi qu'il puisse lui en coûter... renvoi ou même pire, quelques mois à Azkaban. Mais s'il réussissait... quel bonheur il éprouverait de voir vivre ses parents et de pouvoir grandir auprès d'eux...
Après tout, McGonagall n'avait pas confisqué sa cape d'invisibilité et il était presque sûr qu'elle n'en connaissait même pas l'existence. S'introduire dans son bureau serait un jeu d'enfant, tout du moins il l'avait déjà fait. Seulement cette fois il partirait seul. Il y avait moins de risques.
McGonagall vint les informer en fin de soirée qu'elle avait décidé de réunir un conseil des professeurs pour décider de ce qu'il y avait à faire et que ce conseil se tiendrait dans la soirée. Elle leur notifierait leur punition le lendemain. Harry sourit bien malgré lui. C'était une occasion rêvée. Tous les professeurs réunis dans une même pièce loin du bureau de la directrice (elle avait précisé que le conseil se tiendrait dans la grande salle)... et McGonagall ne devait sans doute pas porté le retourneur de temps sur elle, c'était bien trop dangereux.
Ils allèrent se coucher tôt ce soir-là. Hermione était d'une humeur massacrante. Elle n'avait jamais été dans cet état-là. Ron semblait perturbé lui aussi. Harry songea que si son plan réussissait, Ron et Hermione n'aurait plus à se soucier d'un quelconque renvoi.
Une fois que la respiration de Ron se fut apaisée, témoignant de son sommeil, Harry se leva à pas de loup et saisit la cape d'invisibilité. Il arriva, après plusieurs détours pour contourner Rusard, au bureau de la directrice. Quelle ne fut pas sa surprise de trouver Ron et Hermione devant la porte bien éveillés! Hermione eut un faible sourire et sortit le retourneur de temps de sa poche...
-Quoi... qu'est-ce-que...bafouilla, Harry
-McGonagall l'avait gardé dans sa poche , Harry. J'ai réussi à lui subtiliser quand elle nous parlait du conseil, mais si je m'étais fait prendre...
-Tu es une sorcière épatante, Hermione, dit Harry.
-Allons-y dit-elle, mais cette fois nous allons-partir d'un endroit plus sûr car si nous devons revenir... Allons en haut de la tour d'astronomie.
Ils s'y dirigèrent très rapidement et une fois là-haut, Harry ne put s'empêcher de penser que Dumbledore était mort ici. Si seulement il pouvait empêcher cela... Sans lui laisser le temps de sombrer dans de tristes pensées, Hermione lui passa la chaînette autour du cou, et ils repartirent...
Ils se retrouvèrent soudain dans une petite pièce qu'ils reconnurent comme étant une chambre de Godric's Hollow. Soudain, dans la pièce d'à côté ils entendirent un hurlement, puis Lily Potter se précipita dans la pièce, tenant Harry dans ses bras. Voldemort ne tarderait pas à arriver derrière elle, ce qui signifiait que James venait de mourir. Harry ne réfléchit pas plus longuement. S'il pouvait sauver sa mère... Il lui saisit le bras, pendant qu'Hermione prenait le plus jeune Harry . Ron comprit en instant leur intention. Ils allaient transplaner et aider Lily et le petit Harry à le faire aussi. Trois "pop" se firent entendre et ils disparurent.
Quelques instants plus tard, à des kilomètres de là, ils réapparraissaient tous dans la cuisine du Terrier. Il était admirable qu'ils aient tous pensé à cet endroit, songea Harry. Sans dout l'endroit le plus acceuillant qu'ils avaient tous connus... Mais il n'eut pas le temps de prolonger ses pensées. Le petit Harry se mit à pleurer, Lily s'arracha de l'étreinte du grand Harry et Mme Weasley se mit à hurler:
-Lily! Que fais-tu ici? Et vous qui êtes-vous? Que s'est-il passé Lily? Ces jeunes te poursuivent-ils?
Des pleurs l'interrompirent soudain. Un jeune garçon au visage constellé de tâches de rousseur et aux cheveux roux flamboyants se tenait assis par terre, pleurant violemment. Deux jumeaux venaient de lui renverser une bouteille de lait sur la tête.
-Fred, Georges et... Ron murmura Hermione, un large sourire se dessinant sur les lèvres.
-Qu'avez-vous dit? repris Mme Weasley en s'adressant à Hermione. Comment les connaissez-vous? Vous nous espionnez depuis quand?
Le sourire d'Hermione s'évanouit....






Attention: Tu n'es pas identifié, seuls les auteurs peuvent participer.
Je veux m'inscrire maintenant.
Je suis déjà membre, je peux m'identifier en haut de la page.



Histoire Classique   Favoris   Geolocalisation   Podcast   FluxRss   Twitter
Bon à savoir:

Harry Potter et le tourbillon du temps est classée dans le genre Fans Fictions.

Commencée par Nono,
le 02 janvier 2006. L'histoire est composée de 35 participations.

12 commentaires
4080 lectures

  • 13 Auteurs:
Anakin
Anakin 7
Tom
Tom 5
Blueorchid
Blueorchid 5
Evertkhorus
Evertkhorus 5
Moutinoir
Moutinoir 2
Nono
Nono 2
Grandmoufti
Grandmoufti 2
Frankie
Frankie 2
Sweetythecat
Sweetythecat 1
Krysta
Krysta 1
Azertyuiop
Azertyuiop 1
Trinity
Trinity 1

  • Currently 4.00/5

Note: 4.0/5 (5 votants)

  • Du m√™me auteur:

Ponctualité
  Policier

Harry Papeur, le plastique c'est fantastique
  Humour

Extras-terrestres, complots...
  Science-fiction