","$smiley"); $smiley = str_replace(":-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(tss)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(close)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-p","","$smiley"); $smiley = str_replace(":o","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-o","","$smiley"); $smiley = str_replace("lol","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pascontent)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-#","","$smiley"); $smiley = str_replace(":~.","","$smiley"); $smiley = str_replace("8)","","$smiley"); $smiley = str_replace("8-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleche)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(coeur)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(!)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(?)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(nuke)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(ninja)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(euh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(wako)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":(","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-(","","$smiley"); $smiley = str_replace("(namour)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rolleyes)","","$smiley"); $smiley = str_replace(":D","","$smiley"); $smiley = str_replace(":-D","","$smiley"); $smiley = str_replace(";)","","$smiley"); $smiley = str_replace(";-)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(siffle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mad)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(hum)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bizoo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(gateau)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(photo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(inginf)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fleures)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(i)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(kdo)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chat)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(note)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rose)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rosefanee)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(rougir)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(honteux)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(larme)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(fiou)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(mouton)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(huh)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(chien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(innocent)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zzz)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(trefle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(aveugle)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(bierre)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(zorro)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(shuriken)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(magie)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(pirate)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(lune)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(diable)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(noel)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(alien)","","$smiley"); $smiley = str_replace("(angel)","","$smiley"); return $smiley; } ?> Chroniques de pièces d'échec. « Aventure

Chroniques de pièces d'échec.
Chroniques de pièces d'échec.
Que va-t-il arriver à ces pièces d'échec?




 Page 1 sur 1
Participations 1 √† 2 sur 2  <<  >> 


 Lilandril 02 juin 2007 Envoie un message √† Lilandril Voir le profil de Lilandril
Chapitre 1 : premier péril

On toooombe, on tombe pas. On toooombe, on tombe pas...

Mais qui a eu l'idée de nous percher si haut ? Les noirs risquent de tomber vers l'inconnu, tandis que les blancs en profitent pour les aider, réclamant une énorme rançon en échange. La tour noire de gauche est affolée : les traîtres blancs les dévalisent ! Quant à la tour noire de droite, l'autre banquière, elle est bien trop occupée : son dessous est tellement glissant qu'elle dérape de l'armée noire à l'armée blanche... Soudain, les trois pions guetteurs crient d'une même voix nasillarde :
-Aleeeerte !
Alors, tout le monde se tait. Les noirs en équilibre sur les dalles et les blancs arrêtés en plein éclat de rire narquois. Ils regardent tous les guetteurs avec un regard incompréhensif.
-Aleeeerte! Voilà le monstre veluuu!
Certains lèvent la tête pour voir le chat, d'autres ne préfèrent pas. Mais la réaction est la même pour tout le monde. L'échiquier est encore plus chaotique que la seconde d'avant! Blancs, noirs, tous se mélangent, s'emmêlent et se démêlent, crient, hurlent, se cachent les uns derrière les autres. Dans ce fouillis hystérique, on remarque huit personnages : la reine noire, qui regarde sottement la scène avec ses grands yeux, le roi noir qui court d'un bout à l'autre de l'échiquier, la reine blanche hurlante et excitée comme une puce, son mari qui essaye de se cacher derrière un pion évanoui. Les quatre autres sont les cavaliers qui se forcent à faire bonne figure :
-Hardi, les gars ! Celui qui tue l'immonde beste gagnera l'Avantage des Quatre Banques !
L'Avantage des Quatre Banques, c'était un privilège qui consiste à entrer dans chaque banque (la banque blanche gauche, la banque blanche droite, la banque noire gauche et la banque noire droite), dire bonjour à tout le monde (au banquier, s'il est là) et s'en aller. Ca ne sert à rien, ça ne rapporte rien, mais cet échiquier est loufoque, alors ne cherchez pas à comprendre. Mais reprenons le fil de l'histoire.
Les quatre cavaliers chargent déjà le gros matou. Celui-ci les regarde, toutes griffes dehors. Et splatch ! un cavalier blanc au sol ! 1...2...3...4...5...6...7...8...9 ! Out ! Le pauvre cavalier est tout déformé dans les machoires du chat, hurlant et gesticulant d'agonie. Les trois autres se replient, pour ne pas dire qu'ils fuient.
-Sauve qui peeeeut !
Inutile de dire que c'est la re-re-alerte générale. Si les cavaliers ne le peuvent pas, qui les sauvera de <<l'immonde beste >> ? C'est là qu'un fou hurle, plus fort encore qu'avant. Et il a raison : pour mieux maîtriser le cavalier mourant, le chat fait un grand geste de la patte arrière, et précipite l'échiquier dans le vide !

 Olivier 29 septembre 2007 Envoie un message √† Olivier Voir le profil de Olivier
Ainsi que le temps, tous les cris se suspendirent. Toutes les pièces, aucun support dur sous leurs supports, virent cette surface blanche qui se rapprochait. Puis... Blam. Les pièces s'écrasèrent avec fracas sur le sol, certaines achevées par l'échiquier, leur terre natale, qui leur tomba dessus. Une des banques noire est morte, ainsi qu'un autre cavalier. Aucunes ne comprennent ce qui se passe. Tentant de se relever, avec plus ou moins de succès, toutes les pièces oublient leur souci principal. Une patte noire et velue venait de s'abattre au milieu des rescapées. Les gémissements se transfomèrent en cris, et la solidarité qui venait de se mettre en place se change en "sauve qui peut". Le roi blanc et la reine noire, ainsi qu'un certain nombre de pions de chaque couleur se réfugièrent sous un meuble à quatre pieds, rouge et mou. Les trois dernières banques se retrouvèrent serrées avec d'autre pièce sous un meuble dur et noir, les deux derniers cavaliers couraient un peu partout. La reine blanche se traînait péniblement vers son roi. Une grande première dans l'histoire, il rougit. Tous le regardèrent avec étonnement. Puis, il voulut secourir sa reine. Un pion blanc s'interposa, puis, avec deux de ses semblables, il s'élancèrent vers la reine. Bam, Bam, Bam. Le sol trembla. Par trois fois la chose velue venait de tomber sur la reine et ses sauveurs. Il n'en restait plus grand chose maintenant. Le roi était attéré, et toutes les pièces, sous ce même meuble, se turent par respect.





Attention: Tu n'es pas identifié, seuls les auteurs peuvent participer.
Je veux m'inscrire maintenant.
Je suis déjà membre, je peux m'identifier en haut de la page.



Histoire Classique   Favoris   Geolocalisation   Podcast   FluxRss   Twitter
Bon à savoir:

Chroniques de pièces d'échec. est class√©e dans le genre Aventure.

Commencée par Lilandril,
le 02 juin 2007. L'histoire est composée de 2 participations.

aucun commentaire
544 lectures

  • 2 Auteurs:
Lilandril
Lilandril 1
Olivier
Olivier 1

Note: 0.0/5 (0 votants)

  • Du m√™me auteur:

Le conte du tigre à poils blancs.
  Maracas

Jërwyle
  Science-fiction

Un démon dans la cave
  Gore & Horreur